Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Ils se reconnaitront ... les amis du camping La Source à la Couronne, des Terrasses à Fos, de la Renette à Marseille, du Scoop à Carry le Rouet...

et bien sûr! salut Didier et Marie, Michel et Coh, Biole et le KKK (KI KI Klan): Jojo, Damien, Fabien et Kiki

DSC06152

 

Ils refont la partie

Des hommes au comptoir,

Ils jouent les durs, les lourds,

S’embrassent à chaque fois

Pour se dire au-revoir…

 

Embrouilles, claqu’et bisous,

Ils élèvent la voix

Se font peur, se font rire

Se prennent au sérieux

De leurs jeux de gamins… 

 

Les femmes sont pas là,

Mais elles ne sont pas loin,

Derrière l’écran bleuté

Du portable squatté…

 

Ils refont la partie

Se donnent l’avantage

Mais craquent pour un bébé

Tout juste sorti du nid,

Regardent la maman

Comme une extra-terrestre.

 

Dans l’univers des jeux

Du bar et des copains,

Pour un peu ils chialeraient

Quand elle lui donne le sein…

 

Et puis bras dessus, bras dessous,

Ils repartent au matin

Se blottir dans les bras

De leur amour toujours

 

Si on les écoutait

Ils seraient présidents

Auraient déjà réglé

Tous les problèmes d’argent.

 

Et au fond de leur verre

Re dessinent en riant

La carte un peu troublée

Du Monde et des gens

 

Et devant la télé

Ils enguelent les joueurs

Ils refont leur partie

Et marquent de bon coeur...

 DSC06174

Ils refont la partie

Cette fois c’est la dernière

Agrippés au comptoir.

Alors ils recalculent

Et recomptent les points…

 

Confondant leur pastis

Et celui des poteaux,

Tutoyant les clients

ils prennent à témoin

L’patron qui rigole…

 

Y a bien que des bonshommes

Pour comprendre vraiment

Toute la philosophie

Des blagues de comptoir

 

Et moi qui bois de la flotte

Et me shoote au Vichy

J’ai du mal à saisir

Toutes les vérités

Echangées en buvant

Des litres de whisky

 DSC06229

 

C’était pas la dernière

Rico est arrivé

Faut tout recommencer

Renvoyer le bouchon

Replacer les bonnes boules

Et retirer sans fin

Jusqu’au carreau... enfin!

 

Et on explique encore

Qu’si Bilou a tiré

Plutôt que de pointer

On aurait fait la nique

A tous ces Marseillais … 

 

Et l’patron sous le comptoir

Attaque une autre bouteille

Il remet la tournée.

Va p’t être falloir penser

Un de ces jours à manger.

 

Bah! c’est un truc de meufs

Car « manger c’est tricher »

Et le compte continue

On se la raconte encore

Juste une fois...pour le fun

Et après c’est fini….

 

Mais voilà qu’entre temps

Lolo rentre du boulot

« Et c’était quoi l’embrouille ?

Cette partie de Ouf

Que vous avez joué

L’autre soir à la Renette ? »

 

Vas’y remets-nous ça..

Et l’histoire finit pas

Riri, Bernard, Totor

François de Cavaillon

Et puis le grand dadais

René, d'la boule « Au Bond… »

 

Et le bar se remplit

Ecoutant les exploits

Qu’ils feront...

Une autre fois.

 

Le soleil est couché

Déjà depuis longtemps,

Bébé s’est endormi

Dans les bras de Maman,

 

Bercé de jolis contes :

« Il était une fois…

Sur les terrains de boules

Un grand champion d'pétanque

Qu’ l’on connaissait pas… »

 

On sert les derniers verres

Juste pour faire le compte

Des tournées en retard.

La nuit n’en finit pas.

 

Quelque part y a une fille…

Qui attend en riant….

Qu'les hommes se la ramènent

Encore émoustillés

D'leur journée de boulot…

 

Quelques lignes écrites sur un parking un soir, dans une bagnole pas loin du bar des Terrasses ou du bar de la Renette, enfin... pas loin d’un bar . Le5 octobre 2012

Partager cette page

Repost 0