Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié le 18/06/2013 à 08:48

Régional : il y avait foule sur le challenge Yves-Vettes.

Les finalistes avec les organisateurs du challenge Yves-Vettes./ Photo Ch. M.

Les finalistes avec les organisateurs du challenge Yves-Vettes./ Photo Ch. M.

Les Dix Jours de Tarbes à pétanque version 2013 ont donc vécu. Ils se sont terminés en apothéose avec trois journées ensoleillées sur les terrains de Trélut, quand ils avaient commencé sous les trombes d’eau le samedi précédent au quai de l’Adour.

Si le week-end cigognard avait titré des vainqueurs au palmarès déjà bien fourni, celui-ci a vu un trio moins souvent sous les feux de la rampe l’emporter. En sortant sans faire du bruit et proprement tous ceux (et il y en a eu des bons) que le sort leur offrait, tard samedi soir comme au final dimanche matin.

Le challenge Roger-Esparza lançait parfaitement ces trois journées avec un non-stop en doublettes qui avait attiré un paquet d’équipes, avec quelques associations inédites et pas toujours complémentaires d’ailleurs. On laisse à Claude Appolinaire le soin de vous en donner les résultats avec d’autant plus de plaisir… qu’on a omis de les relever nous-même. L’émotion du vendredi soir sans doute.

Puis le Vettes donc. On aurait presque juré que le beau temps allait permettre aux organisateurs de passer un cap dans le nombre d’équipes inscrites. Et en tout cas dépasser le score cigognard huit jours avant. Mais pas du tout. Moins de 120 équipes, voilà qui devient décevant. D’autant qu’il manquait même à l’appel quelques «tout bons» d’ici.

Il n’empêche, il y avait tout de même quelques belles formations au départ des poules. Et des duels souvent serrés sur bien des cadres. Dont certains «forts» ne se sortaient pas toujours. Et en début de soirée, après l’interruption pour se restaurer, et jusqu’à fort tard (près de trois heures du matin), on pouvait assister à de superbes luttes pour avoir le droit d’être de quart dimanche matin.

On vit ainsi bien des parties trouver leur conclusion au finish (Gomes contre Clutier, Fayard contre Rollin, ou encore Renard contre Delisle).

On n’était plus à des surprises près du coup… quoi que le plateau des demies ait eu belle allure. Delom y sortait Bauer (une finale avant la lettre, a-t-on entendu…). Et les surprenants Lannemezanais de Brunel se défaisaient des non moins surprenants Commingeois de Dangla.

Et tant qu’à aller au bout des surprises, c’est finalement le trio du Plateau qui décrochait la timbale à l’heure du déjeuner. Pas vraiment immérité en plus…

Les résultats

Quarts de finale :

Bauer bat Renard, Horta et Mardi Loukili ;

Delom bat Gomes, Dias et Latapie ;

Dangla bat Muraro, Rollin et Bastide ;

Brunel bat Garipuy, Espade et Valdès.

Demi-finales :

Delom bat Bauer, Bauer, Zanelly (Albi) ;

Brunel bat Dangla, Ladowitch, Marque.

Finale :

P. Brunel, S. Loubières et C. Girard (Lannemezan) battent G.Delom, T. Renard et S. Sagrafena (Lalanne Arqué, Lourdes).

Ch. M

Tag(s) : #Midi-Pyrénées

Partager cet article

Repost0