Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié le 06/02/2014 à 03:48, Mis à jour le 06/02/2014 à 09:01

La cohésion, un des facteurs explicatifs de la réussite d'un groupe talentueux et représentatif./ Photo DDM, Didier Pouydebat

La cohésion, un des facteurs explicatifs de la réussite d'un groupe talentueux et représentatif./ Photo DDM, Didier Pouydebat


Ce dimanche 9 février, sur les coups de 14 heures, les cœurs de tous les aficionados réunis autour du président Michel Contaut vont battre encore un peu plus fort qu’à l’accoutumée. Il faut dire que l’affiche est à la hauteur de l’enjeu. En disposant de leurs hôtes de Navès, les protégés de Jean Toninato composteraient un nouveau ticket gagnant pour la phase finale de la Coupe de France de pétanque. Une épreuve tellement populaire que l’on attend beaucoup, beaucoup de monde pour soutenir l’équipe locale : «Il a fallu tenir compte de nombreux paramètres tels que les obligations familiales et professionnelles des uns et des autres, de la complémentarité… etc.,» explique le dernier nommé dont la réputation en matière de coaching n’est plus à faire. Et qui estime que le choix du créneau dominical «est de loin le meilleur».

Les modalités d’une session de Coupe de France sont bien connues : six tête-à-tête, trois doublettes et deux triplettes. Le premier des deux protagonistes qui franchit la barre des seize unités l’emporte.

On retrouve au sein du groupe piloté par celui qui est aussi un remarquable formateur de jeunes les éléments suivants : Sylvie Dorléac, Laurence Gravano, Christine Mothes, Philippe et Wesley Ziegler, Olivier Rousseaux, Cédric Delahaye, Christophe Demeter, Thibault Lucchetta, François Roumat, Patrick Sabathier et Fabien Rouxel. C’est à partir de ce noyau dur que l’équipe proprement dite (deux joueuses, six joueurs) sera formée. Rappelons qu’il s’agit du quatrième et ultime tour de zone.

Philippe Alary

Tag(s) : #Coupe de France

Partager cet article

Repost 0