Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Pétanque à Pamiers: la finale du Tournoi d'Automne a fait un carton

 

© midinews 2014

Il y avait un petit air de Provence hier sur l’Esplanade Milliane pour le Tournoi d’Automne, un des tournois les plus importants de la région Midi-Pyrénées.



Une compétition ouverte à tous et à toute catégorie ou plus de 200 équipes originaires du Gers, de l’Aude, de la Haute-Garonne ou du Tarn-et-Garonne sont venu en découdre au club de pétanque de Milliane, organisateur de la manifestation. Après quatre journées de qualification, il ne restait ce dimanche que la crème des boulistes (soit 32 équipes) pour attaquer les phases finales dotées de 1980 €.

Les bénévoles du club Appaméen se sont retroussés les manches pour accueillir dans les meilleures conditions tous ces passionnés parmi lesquels, quelques champions titrés ou en devenir.
Un club viscéralement ancré à la cité aux trois clochers
Ce «master» est un événement dans la discipline et pour le club appaméen fondé en 1954 et dont Charles Dejean assura la présidence, la plus longue dans l’histoire de l’association, de 1958 à 1978. Aujourd’hui c’est sont petit fils, André Teston-Vigne qui porte fier les couleurs du Milliane Pétanque depuis 1984.

Une histoire de famille comme la plupart des générations qui se succèdent sur l’Esplanade. Démonstration par l’exemple avec Élie Laurent ancien champion régional accompagné ce dimanche par Damien son petit fils de 12 ans.

La casquette vissée sur la tête mais davantage attiré par les boules que par la dernière console de jeux vidéo, l’adolescent avoue en aparté: «j’aime venir ici jouer avec mes copains, c’est l’état d’esprit qui me plait dans ce sport qui au demeurant est très technique. Il y a une super cohésion dans ce club».

 La relève est assurée, ici à Pamiers ou plus loin à Ax Les Thermes avec le jeune Dylan Nexon (19ans), présent sur le tournoi. Pressenti au niveau national, ce jeune espoir a brillé plusieurs fois en championnat départemental et en championnat de France.



Le siège au départ au Café Vitrac, à Milliane, de 1970 à 1985 s’installa dans le local mis à disposition toujours Esplanade de Milliane mais sur le côté opposé, sur le site aménagé par la famille Sanglier, vendeurs de fleurs coupées: «nous avons réalisé le club house en 1992 à l’emplacement de la serre. La mairie nous a ensuite mis à disposition un terrain qui nous a permis de construire le boulodrome couvert en 2010. La particularité de notre club c’est que ce sont les artisans maçons qui réalisent eux-même les travaux, la charpente et les fournitures sont prises en charge par la commune».

Si la société comptait au départ tout juste une quarantaine de licenciés, ils sont plus d’une centaine aujourd’hui et disposent de seize terrains (8 à l’intérieur et 8 à l’extérieur).

Les plus anciens sont toujours présents comme Roger Durigon, ce dimanche aux manettes de l’organisation du tournoi, entre ordinateur et micro. Et les performances sont au rendez vous pour ce club local.


http://www.boulistenaute.com/uploads/photos/3314.jpg

Gérard PARISET, Michel DUCHEMIN et Daniel DEJEAN de la Pétanque Tournefeuille (Haute-Garonne), champions Ligue Midi-Pyrénées 2005 vétérans.

En 1967, Daniel Dejean faisait ses preuves en devenant Champion de France de tête à tête à Espalion, la même année, la Depuis de nombreux titres sont venus s’ajouter à la liste pour le club surtout sur la période de 2012 à 2014.
Un sport très technique qui crée du lien social
D’aucuns pensent que ce sport n’est réservé qu’aux hommes... ce n’est plus le cas pour preuve les championnats sont mixtes et les dames ont tendance par leur rigueur naturelle à bien s’y comporter.

Ainsi Jeanine, vice championne d’Ariège, devenu arbitre officiel de la fédération, une jolie brune qui ne s’en laisse pas compter en matière de règlement. «C’est un sport inter-générationnel qui fait tomber les barrières sociales mais qui demande énormément d’adresse et de concentration».

Ce n’est pas Benoit qui va nous contre dire. Aujourd’hui le jeune homme ne joue pas mais il est tout de même venu sous les platanes de l’Esplanade suivre la compétition et soutenir ses camarades du club de Varilhes

«Oui c’est l’amitié qui m’a conduit à la pétanque et cette convivialité légendaire.

Pour autant c’est aussi un jeu d’adresse et il faut avoir comme dans tous les sports une bonne hygiène de vie pour suivre les entraînement 3 a 4 fois par semaine avec des parties qui peuvent durer jusqu’à deux heures
». Benoît est également entraineur de foot à Saint Jean du Falga.


Parmi les spectateurs venus nombreux Roger du club de la lyonnaise: «tout nous oppose que ce soit le poids ou la techniques mais la passion du beau jeu nous rassemble».

La saison s’est achevée en beauté pour le club Appaméen qui nous donne rendez vous des le mois de mars prochain pour de nouvelles aventures.

Partager cet article

Repost0