Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

entretien. Un club qui monte .

Bien dans l'esprit de la Coupe de France, Patrick Cester a tiré un grand coup de chapeau à ses valeureux adversaires./ Photo DDM, Didier Pouydebat - Tous droits réservés. Copie interdite.
Bien dans l'esprit de la Coupe de France, Patrick Cester a tiré un grand coup de chapeau à ses valeureux adversaires./ Photo DDM, Didier Pouydebat ()

Bien dans l'esprit de la Coupe de France, Patrick Cester a tiré un grand coup de chapeau à ses valeureux adversaires./ Photo DDM, Didier Pouydebat

Il a l'âge de son club du Fousseret comme d'autres ont celui de leurs artères. À cœur ouvert et à pleins poumons, Patrick Cester, délimite tous les repères nécessaires. Un grand bol d'air estampillé «convivialité»…

Que vous inspire cette qualification vécue de l'autre côté de la barrière ?

Le ressenti, quoique différent, est aussi intense. C'est tellement stressant. Notre adversaire a chèrement vendu sa peau, on ne peut que le féliciter.

On a l'impression d'un club dont les composantes vivent en parfaite osmose ?

Oui, alors que la Coupe de France génère parfois des tensions, ici, joueurs ou non, tout le monde se mobilise, élus de la commune compris. Il est donc normal que l'équipe se mette «à plat ventre» !

Cette nouvelle notoriété vous fait -elle peur ?

C'est difficile à dire. Il est clair que ce n'est pas dans nos habitudes de refuser ceux qui, de plus en nombreux, font acte de candidature. D'un autre côté, 75 licenciés, c'est bien pour le porte-drapeau d'un village de 1500 habitants environ. Grandir, oui, je suis pour, mais modérément, avec nos moyens, de nos structures.

Peut-on parler d'un effet-Lapeyre ?

Complètement. Christian, qui a pignon sur rue de par le fait de connaître tout le monde et vice-versa, nous apporte énormément. C'est le fédérateur par excellence au même titre que Titou Grispan, l'homme de la situation en matière de coaching.

Et si l'appétit venait en mangeant ?

Nous souhaitons qualifier l'une de nos équipes pour le prochain championnat de France, éventuellement par le biais d'un titre départemental mais nous ne nous enflammons évidemment pas. L'effectif doit être étoffé en conséquence sur la base d'un recrutement bien ciblé. Il y a aussi, sachez-le, un potentiel à exploiter. Un footballeur ou un rugbyman de trente-cinq ans peut fort bien réussir son passage de l'autre côté de la barrière.

Le tirage idéal, c'est quoi ?

Un grand de Midi-Pyrénées, car il faut être raisonnable, nous n'avons pas une équipe pour aller au bout. Le tout est de jouer à domicile de façon à franchir un nouveau palier.

Recueilli par Philippe Alary

Tag(s) : #Coupe de France

Partager cet article

Repost0