Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le rêve brisé des Lévignacais

Publié le 17/12/2014 à 03:51, Mis à jour le 17/12/2014 à 08:33

Boules -

Paul Longato , le manager lévignacais, peut être fier du parcours accompli par ses protégés./ Photo DDM, Didier Pouydebat.

Paul Longato , le manager lévignacais, peut être fier du parcours accompli par ses protégés./ Photo DDM, Didier Pouydebat.

Loin de nous l'idée de contredire l'adage selon lequel les statistiques sont faites pour être démenties et les records pour être battus. Mais, quand même, l'inversion de tendance radicale sur la base de deux triplettes remportées, sans aller jusqu'à dire qu'elle relève de l'opération du saint-esprit, n'en reste pas moins rarissime. Ainsi, comme tant d'autres avant eux, les riverains de la Save, devancés à l'issue du deuxième acte en doublette, n'ont pu que faire sentir le vent du boulet aux Albigeois, dimanche dernier. Des Lévignacais qui, comme le lièvre de la fable, sauront se souvenir que rien ne sert de courir. Et que la Coupe de France se joue en équipe, ce qui suppose une certaine homogénéité. Force est de reconnaître que ce ne fut pas le cas sur les bords du Tarn. Si Odile Oliverira et Thierry Kramer sont à créditer d'une prestation irréprochable, les autres membres de la formation pilotée par Paul Longato n'ont pas fait preuve de la même constance.

De quoi laisser échapper l'unique ticket gagnant dans l'escarcelle locale. Et comme la veille Rieux-Volvestre s'était pris les pieds dans le tapis lot-et-garonnais, il était dit que la belle aventure s'arrêterait au troisième tour. Ce qui n'est déjà pas si mal. D'aucuns, admettons-le bien volontiers, auraient signé des deux mains pour l'accomplissement d'un parcours aussi honorable.

Ph.A.

Tag(s) : #Coupe de France

Partager cet article

Repost0