Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

                           
-1--Jeannot-en-action.jpg

Jeannot en action.

Amis pétanqueurs, aujourd'hui dans ma rubrique hebdomadaire « Pétanque Souvenir » j'avais envie de vous parler de quelqu'un qui a aussi beaucoup compté  pour moi « Jeannot Loze » et ceux qui ne l'ont pas côtoyé intimement ne peuvent se rendre compte du personnage atypique qu'il était, au premier abord il paraissait emporté, volubile, gesticulant, vociférant même parfois et tout cela résumait le trait le plus marquant de son caractère la passion, car tout le long de sa vie Jeannot restera un passionné.

-2--Jeannot-LOZE.jpg
Jeannot est un pur Commingeois né à Mazères sur le Salat il a été embauché au papeteries Lacroix ensuite il part 2 ans et demi à Orléans dans l'industrie automobile, puis revient à Mazères chez Lacroix par la grande porte et ou bout de quelques années il quitte l'usine et ouvre en 1963 un bureau de tabac «  pêche et chasse », deux de ses premières passions.

La pêche mon dieu la pêche, plus qu'une passion, plus fort encore un « endoctrinement » il lui aura consacré avec amour et sans partage la plus grande partie de sa vie et de son travail.
Jeannot ne se doutait pas en ouvrant ce magasin qu'il allait devenir une des légendes de la pêche pyrénéenne.
Un jour il me confiera « c'est en regardant les bambous de l'usine et plus particulièrement les nombreux nœuds qui les composent qu'il m'est venu l'idée d'adapter à l'intérieur des faisceaux des toutes nouvelles cannes en fibre de verre des entretoises qui pourraient faciliter la glisse du fil intérieur et réduire ainsi l'électricité statique entre la fibre et le nylon.
Alors patiemment (et oui ce paquet de nerfs pouvait être patient, passion oblige) il tourna sur un tour d'horloger les fameuses entretoises, « d'abord en nœud de bambou et par la suite en aluminium sur des faisceaux de cannes en carbone » qui équiperont ses nouvelles cannes qui à l'heure actuelle sont très recherchées des collectionneurs et oui messieurs les pêcheurs ne vous en déplaisent les cannes à fil intérieur à entretoises étaient nées dans son modeste atelier de Mazères.
Sa trouvaille a été reprise par de nombreux concurrents qui ont essayé de s'en approprier la paternité, normal quand un brevet n'est pas déposé.

Ensuite sont venus les fameux asticots et là pas besoin de preuves pas un seul pêcheur de midi Pyrénées à cette époque ignorait que les plus beaux asticots étaient chez Loze à Mazères. Petite anecdote, certains de vous se reconnaîtront, les pêcheurs qui étaient fâchés avec Jeannot s'arrangeaient pour se les procurer avec l'aide d'un tiers.

-3--Petanque-dijon-1994.jpg
de gauche à droite (Marti, Billac, Loze) championnat de France des vétérans à DIJON en 1994.

Normalement il était interdit à un particulier de produire des asticots, cette activité étant réservée aux équarrisseurs qui avaient leur matière première sur place, mais par une dérogation spéciale accordée avec l'aide du député et ancien ministre Hyppolite Ducos, Jeannot pouvait exploiter une asticotière avec le titre pompeux de « verminier ». Ils étaient en tout et pour tout sept sur le territoire français (bien sûr en temps que commerçant indépendant déclaré).

Bien sûr il y a eu aussi en compagnie de son fils ainé André la fièvre bleue, dès que le mois d'octobre arrivait il s'activait comme un beau diable, tantôt réparant une raquette, tantôt dressant un pigeon, rectifiant un système d'ascenseur, soudant une roulette de rappel et tant d'autres travaux qui comblaient son esprit inventif et son adresse manuelle et bien sûr sans compter l'élaboration et la construction de ses nombreuses palombières sur lesquelles à chaque an on l'entendait râler " elles passent à plat, elles nous passent dans le dos, on est mal placé on les voit trop tard il ne passe pratiquement plus rien et etc..." tous les chasseurs de palombes du Sud-Ouest savent de quoi je parle.

Et ensuite à la retraite une passion nouvelle, la pétanque là encore on voyait Jeannot partout dans tous les concours avec de nombreux joueurs Commingeois, Jojo Rives, Christian Guichereau, Patrick Andrieu, Vincent Davo, Guy Zanon pour ne citer que les plus célèbres.
Il sera d'ailleurs qualifié en 1994 avec MARTY et BILLAC au championnat de France des vétérans à DIJON.
Chez les Loze la pétanque est une affaire de famille tout le monde joue, l'aîné André, le second Francis et enfin la fille Chantal, sans aucun doute la plus mordue de la famille.
Et même quand ses jambes ont commencé à lui faire défaut, qui ne se rappelle pas avoir vu Jeannot sur son pliant au hasard d'un concours toujours à l'affut pour commenter une partie croustillante.

Je ne voudrais pas dans la famille LOZE oublier sa femme et la mère de ses enfants qui est une cuisinière remarquable, je me rappelle de ses truites et de sa daube de bœuf la meilleure que j'ai jamais mangé.
Voilà que la saga de cette famille très attachante prend fin, j'espère mes amis que la lire vous procurera autant de plaisir que j'ai eu à l'écrire.

Jeannot je me joins aux pêcheurs et aux pétanqueurs pyrénéens et Commingeois ceux qui t'ont connu mais aussi pour les jeunes qu'ils sachent que tu as existé, pour te rendre cet hommage que tu as largement mérité.

Dupeyron Guy «  dit Mimile »
1a
Tag(s) : #Portraits

Partager cet article

Repost0