Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


« À quelque chose malheur est bon », prétend un célèbre dicton. Effectivement, si le départ d’Audrey Bandiera dans le Puy-de-Dôme contribue à tarir, qualitativement parlant, notre vivier départemental, inversement, le contingent féminin appelé à se rendre aux championnats de France à Gruissan début juin sera un peu plus fourni que prévu. Renseignement pris auprès de la plus haute autorité régionale, le CD 31 récupérera bel et bien le sésame laissé vacant par les championnes de France saint-albanaises de l’édition 2013. On aurait pu croire que la logique sportive garderait ses prérogatives de par la qualification de la doublette battue en demi-finale (les vice-championnes, elles, sont invitées d’office), mais le règlement de la FFPJP est formel.
Autant dire qu’à Cazères, ce dimanche, les cœurs battront plus fort qu’à l‘accoutumée à l’occasion du couronnement des reines de Garonne. Et pour cause : lorsque le dernier carré sera formé, il n’y aura plus qu’une partie à remporter pour se rendre sur le littoral audois.  À titre exceptionnel car, en principe, les finalistes malheureuses se contentent – et encore, pas systématiquement – d’une place au championnat de ligue.
Rappelons à ce titre que celle organisée à Tarbes à la charnière de mai et de juin ne saurait être qualifiée d’honorifique.
« Elle sera qualificative pour celle de 2015 », rappellent de concert Alain Garcès et Paul Filbet, qui, au même titre que leurs homologues midi-pyrénéens, attendent de tous les participants qu’ils jouent le jeu à fond, absence de débouché national pour cet été ou pas…

Philippe Alary

Tag(s) : #Championnats Haute-Garonne

Partager cet article

Repost 0