Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié le 09/01/2014 à 03:47, Mis à jour le 09/01/2014 à 09:45

pétanque. Championnats. Cap sur 2015.

Les pétanqueurs vont bouleverser leurs habitudes./ Photo DDM

Les pétanqueurs vont bouleverser leurs habitudes./ Photo DDM


Plus qu’une réforme, une petite révolution. Imaginez une finale du Top 14 en septembre, ou, pourquoi pas, une finale de Coupe de France de football en janvier. Rapporté à l’échelle de la pétanque, l’impact de la modification des dates des championnats de France à l’horizon 2015 est au moins aussi fort.

À titre indicatif, les équipes qualifiées devront toutes être issues de qualificatifs effectués durant l’année en cours. Et comme les échéances de la saison 2013-2014 sont déjà actées, nul ne sait trop ce qu’il va advenir des sessions régionales prévues cette année !

Toujours est-il que, selon les textes officiels, l’épreuve reine en triplette masculine passe du dernier week-end du juin au premier week-end de septembre. Idem pour celle en doublette masculine (désormais couplée avec son homologue en tête-à-tête féminin), qui servira à partir de 2015 de baisser de rideau estival. Et oui, comme annoncé dans ces mêmes colonnes, la permutation se fera au profit des vétérans. Ainsi, l’édition mendoise 2014 restera comme la dernière à être organisée en septembre. En 2015, les sexagénaires et plus se retrouveront les 13 et 14 juin. D’autres réaménagements du calendrier vont également faire couler leur lot d’encre et de salive en dépit de la moindre ouverture de l’éventail chronologique. Ainsi, la doublette mixte a été fixée au dernier week-end d e juillet, soit en même temps que l’International de Salies-du-Salat. On note également le tout nouveau binôme constitué par la triplette féminine et la «Promotion» sur le créneau de la fin juin, alors que le couronnement des reines de France intervenait ces dernières années début septembre.

De quoi laisser envisager la perspective d’un surcroît d’exigences au niveau des attributions de site même si les obscurs et autres sans-grade seront moins nombreux sur la grille de départ : 128 au lieu de 192. On aura bien évidemment l’occasion de revenir dans le détail sur les raisons qui ont poussé un aréopage souvent considéré comme conservateur à changer son fusil d’épaule. Mais quel coup de tonnerre tandis que le «mundillo» s’apprête à se rendre du côté de Mâcon pour le grand congrès annuel ce week-end.

Ph. A

Tag(s) : #Championnats de Ligue et France

Partager cet article

Repost 0