Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

  • Didier Calhac et les Balmanais comblés.
    Didier Calhac et les Balmanais comblés.
 
 

Publié le  , mis à jour 

Un coup de tonnerre. Nulle autre image ne saurait mieux résumer l’exploit accompli par les sociétaires de la Boule Balmanaise aux dépens des Columérins, samedi dernier, du côté de Saint-Alban, dans le cadre du championnat des clubs de Jeu provençal.

Empressons-nous toutefois de préciser que si Eric Hermann, le président de la Boule Joyeuse de Colomiers, a fait part de son intention de passer la main à la fin de la présente année 2021, ce n’est tout de même pas parce que ses favoris se sont retrouvés au tapis ! Toujours est-il que cette performance majuscule ouvre aux vainqueurs les portes de l’étape régionale les 11 et 12 septembre prochains. Et dire qu’une semaine plus tôt seulement, une seule triplette portait les couleurs chères à Didier Calhac lors du championnat départemental ! Et que ledit trio phare composé de Georges Michel, Gérard Leyx et Gilles Cannizzo (le fils du regretté René, NDLR) n’était même pas sorti de poule sur le site de Fenouillet ! "L’apport du dernier nommé, le samedi, a été déterminant", expliquait Didier Calhac, avec une fierté bien légitime dans le timbre de voix.

Le 21 août pour l’acte I du championnat de France

Et pour cause. Même si la Boule Balmanaise était bien représentée entre six et dix mètres, les résultats obtenus n’étaient pas spécialement transcendants, la défaite en Coupe de France privant les riverains de l’Hers d’un ultime joker. Autant dire que le compostage du billet par les Bruno Barre, Jérôme Abescat, Nello Scalici, Serge Lacomme et autres Lucien Bastida comble un peu encore un encadrement qui, de l’autre côté de la barrière, avait rallié tous les suffrages suite à l’impeccable organisation du championnat en doublette mixte, le 4 juillet dernier. "N’oublions pas les jeunes du B2F (Balma, Flourens, Fonsegrives) qualifiés pour Nevers", conclut le très enthousiaste successeur de Patrice Espiau.

Cela tombe bien, le 21 août, date du premier acte du championnat de France consacré aux minimes, cadets, juniors, les sociétaires auront rendez-vous dans leur précarré habituel pour un concours tout ce qu’il y a de plus amical à la mêlée et en trois parties. L’occasion de démontrer que convivialité et compétitivité font bon ménage. Pour l’anecdote, après Colomiers, Balma a disposé de Castelginest le dimanche matin dans le dernier carré, le gain de la finale retombant dans l’escarcelle dauxéenne. Enfin, outre Colomiers, Castanet, Revel et Saint-Alban sont restés à quai.

Ph. A
Tag(s) : #Haute-Garonne, #Provençal

Partager cet article

Repost0