Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

  • Ratqueber, Zigler et Faurel au septième ciel.
    Ratqueber, Zigler et Faurel au septième ciel. Photo DDM, Valentine Chapuis.
Publié le  , mis à jour 

l'essentielLa chevauchée fantastique cazérienne se poursuit, avec, cette fois, la gent masculine en tête de gondole. De là à parler d’emprise absolue sur l’échiquier départemental…

"Z’avez pas vu Mirza ?". Si, bien sûr ! Du côté de Roquettes le week-end dernier, le nombreux public en a pris plein les mirettes tant Patrick Zigler, plus connu sous un surnom analogue à celui du fameux canidé qui faisait tourner en bourrique le regretté Nino Ferrer, a multiplié les prouesses. Et dire que d’aucuns prétendent parfois qu’une triplette est souvent constituée d’un tandem auquel vient se joindre une pièce rapportée souvent en position précaire dès que la situation se dégrade ! Rien de tout cela du côté de Cazères où l’amalgame s’est effectué au-delà de toutes les espérances. Voici donc l’ancien sociétaire de Labastide-Saint-Pierre, Rocky Ratqueber et Felix Faurel dit "Toutoune" un peu plus encore dans le faisceau des projecteurs.

 

Cazères nouvelle capitale de la parité
Cazères nouvelle capitale de la parité

 

Il y a deux ans, il était de bon ton de comparer le club piloté par René Gros à celui de Cournon-d’Auvergne. Et ce, de par l’hégémonie exercée sur la scène féminine par les Auvergnates. Mais depuis ce fatidique 27 juin, la barre est montée d’un cran supplémentaire via le doublé historique accompli avec brio. Si tel ou tel quidam de service daigne se plonger dans les archives du comité départemental, il lui faudra certainement s’armer de patience pour retrouver la trace de pareil exploit. Certes, la route est longue, qui mène à la consécration suprême : 256 triplettes sont attendues à Lanester dans un peu moins d’un mois. En attendant, on savourera ce clin d’œil à la parité absolue – pardon pour le pléonasme à sa juste valeur. Sur les boulodromes comme ailleurs !

Six triplettes à suivre au total

Christian Lapeyre, Mickaël Bonnaud, Stéphane Berlier ; Bryan Faurel, son frère Sony, et Raymond-Joseph Faurel ; Davy Leboucher et les Schatz (Jean et Andy) ; Michel Perez, Patrick Cazeneuve et Laurent Donney ; Stéphane Lebon, Nicolas Bergé et Christophe Carrara. Tel se compose, à ce jour du moins (sait-on jamais ?) le contingent appelé à porter, au même titre que les lauréats cazériens, les couleurs du CD 31 dans le Morbihan. Au sujet du dernier nommé, on peut parler de la proximité de l’Océan Atlantique comme dénominateur commun du retour au premier plan. En effet, en 2011, la session hexagonale avait eu lieu à Soustons et Carrara (notre photo) était de la partie en tant que colistier de Thomas Léri (aujourd’hui sociétaire du Raphaël-Parc) et de Stéphane Delboy. Précisons pour l’anecdote que dimanche dernier, les Dauxéens ont disposé de leurs rivaux de Villematier (Gaudé, Caumon, Bauer) sans coup férir, l’autre sésame de barragiste retombant dans l’escarcelle lasbordaise.
Philippe Alary
Tag(s) : #Canton de Cazères, #Haute-Garonne

Partager cet article

Repost0