Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un exploit qui met tout un club en lumière.

  • Un exploit qui met tout un club en lumière. Photo DDM, Joël Benazech.
Publié le  , mis à jour 

l'essentielLe trio composé de Jean-Michel Labolle, André Girard et Claude Pujos s’est imposé haut la main jeudi dernier pour la plus grande joie de tous les Roquettois (es), Chantal Fournié en tête.

"Un titre, ça fait toujours plaisir. Mais quand il est remporté par une équipe représentative dont les membres sont licenciés au club depuis pas mal de temps, alors, cela se savoure encore plus". Tout à sa joie — quoi de plus normal d’ailleurs – Alain Pinaud. Le président du club hôte de la très attendue session en triplette masculine, ce week-end, ne pouvait rêver plus joli coup de projecteur en amont. "Cette triplette n’est vraiment pas là par hasard vous savez. Je ne dis pas qu’elle va ramener le titre de Bergerac dans trois semaines, par contre, elle a le potentiel pour parvenir à un stade avancé de la compétition", poursuit le responsable attitré du district Centre.

Jeudi dernier, dans le haut lieu des bords de la Garonne où le staff réuni autour de Christian Badée avait mis les petits plats dans les grands, c’est le dispositif défensif qu’il convient de mettre en exergue : 5 points encaissés en quart de finale, autant à l’entrée du dernier carré (belle performance, sachant que Laffont, Dutrey et Perier avaient atomisé les favoris columérins la veille) et sur la dernière marche. Les plus passionnés, ou plus exactement, ceux qui n’ont pas la mémoire courte, se réjouiront du constat selon lequel le destin s’est acquitté quelque part de la dette qu’il avait contractée envers Jean-Michel Labolle. Et pour cause, en 2008, la place de finaliste de l’édition départementale en doublette n’avait pas suffi, nonobstant le fabuleux parcours accompli, au tandem portésien formé aux côtés de Laurent Defranoux à prendre la route de Bourg-Saint-Andéol.

 

Roquettes : un vrai tir de barrage
Roquettes : un vrai tir de barrage

 

Colomiers : retours gagnants pour Gourse et Bilois

Jamais en retard d’un trait d’humour, Jean-Louis Gourse (notre photo) abondera volontiers dans le sens de ceux qui prétendent que c’est dans les vieilles marmites que l’on fait les meilleures soupes. Le mythique gaucher au panache blond plutôt que blanc composte ainsi un nouveau sésame qualificatif pour le championnat de France, trois ans après celui qui l’avait mené par exemple du côté d’Albertville au même titre que Michel Ferrand et "Marco" Bilois.Et ce, en tant que champions départementaux. Bien entendu, la composition de l’équipe a changé. Si l’ancien Saint-Lysien met toujours la table et consolide les fondations en éminent spécialiste du bâtiment qui se respecte, le "troisième homme" de service, c’est José Alvarez. Précision importante, en 2014, Alvarez et Gourse faisaient alors cause commune avec Claude Mata, non pas sous la bannière de Colomiers, mais sous celle de Saint-Alban.
Ph.A.
Tag(s) : #Championnats Haute-Garonne

Partager cet article

Repost0