Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

ABONNÉS
  • Eric Hermann.Eric Hermann.
    Eric Hermann. Photo archives DDM, D.P.
Publié le  , mis à jour 

Le Festival des 11, 12 et 13 juin n’aura pas lieu. Un coup dur supplémentaire pour les nombreux suiveurs de la Boule Joyeuse de Colomiers qui voient le staff emmené par Eric Hermann faire pour la deuxième année consécutive.une croix sur la plus belle vitrine du club. Le point avec ledit président et principal intéressé.

 

Qu’est-ce qui vous a incité à prendre cette décision, lundi dernier ?

La date approchant et le boulodrome étant fermé en tant qu’ERP (établissement recevant du public, NDLR), nous n’avions pas d’autre solution. En distanciel ou pas, il s’agit, est-il besoin de le préciser, d’un vote du bureau.

Un report à l’automne était-il envisageable ?

Sincèrement, non. D’une part, nous n’avions plus du tout envie de solliciter le partenariat étant entendu que les entreprises ont d’autres chats à fouetter, et, d’autre part, il faut pouvoir se retourner, notamment auprès de la municipalité. Les choses ne se font pas comme ça, d’un coup de baguette magique. Et puis, quelle visibilité avons-nous à moyen terme auprès des bénévoles ? Nous ferons un concours interne courant septembre, sachant que l’épreuve en doublette féminine supprimée après sa dernière édition en 2019 l’a été pour de bon.

Une sorte de compensation, via l’organisation d’un un championnat de France, une fois entériné le retour à la normale, vous y pensez ?

L’idée est bonne mais elle n’est aucunement à l’ordre du jour. Les gens n’ont pas idée du travail que cela représente en amont. Et puis, pas question de prendre des engagements à la place des élus. Nous n’avons pas la prétention d’inventer quoique ce soit…

En un mot, vous êtes à l’arrêt ?

Oui, même si personne, je dis bien personne, n’a jeté l’éponge tant le club est bien en place. D’ailleurs, il n’y a pas de pertes sèches à proprement parler puisque nous n’organisons rien. Mais il est clair que le seul feu vert significatif, c’est le lancement de la saison des championnats. Pour le reste, nous espérons bien rendre visite à nos amis de Nyons.

Quid de l’école de pétanque ?

Elle est à l’arrêt, par la force des choses. Pourtant, la licence est gratuite pour les jeunes jusqu’à 18 ans. Que faire de plus ? Malgré cela, nous redoutons une hémorragie au niveau des effectifs, comme dans d’autres disciplines sportives, hélas.

Philippe Alary
Tag(s) : #Haute-Garonne

Partager cet article

Repost0