Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • Lacroux, Abruzzo et Michel ont tout renversé./ Photo DDM, V. Chapuis.

     

Lacroux, Abruzzo et Michel ont tout renversé./ Photo DDM, V. Chapuis.

Publié le

Les dieux des boulodromes ont adressé un clin d'œil plein de malice et de reconnaissance mêlées à Thierry Lacroux, dimanche dernier, du côté de La Tour- du-Crieu, où se déroulait la première édition du championnat d'Occitanie. En 2011 en effet, celui que l'on peut considérer, entre ancienneté et états de service, comme le chef de file des Castanéens avait remporté deux sessions régionales séparées de quelques mois seulement du fait du ré-agencement, par l'aréopage, du calendrier alors «midi-pyrénéen».

Les Gardois K.-O. debout !

En ce deuxième week-end de juin, c'est en tant que coéquipier de Philippe Michel et Frédéric Abruzzo que ce même Thierry Lacroux s'est emparé de la couronne. Point d'orgue de ce parcours, la rencontre remportée face au redoutable (mais oui !) trio gardois emmené par Jean-Claude Boiron, le «Monsieur – à tous les sens du terme – Jeu provençal» de la FFPJP en personne ! Et que nul n'a oublié en Haute-Garonne du fait de la fabuleuse consécration tournefeuillaise de juin 2012 aux dépens de Terreno et des frères Kerfah, les grandissimes favoris Azuréens. Un huitième de finale enlevé sur le score de 11 à 9, sous les acclamations d'un public transporté d'enthousiasme, Philippe Michel signant au passage une prestation d'anthologie sur le pas de tir. Les vainqueurs, tout comme les finalistes (Soler, Platon et Pizarro, de Générac) prendront donc la route de Montauban, fin juillet.

Il s'en est même fallu de quelques unités pour que les proches voisins de Cazères ne prennent place à leur côté dans le compartiment de première classe. Battus en demi-finale, Gros, Doumouya et Demeter ont disputé l'équivalent de la «petite finale», mise en jeu du troisième et dernier ticket à la clé. Hélas pour eux, Maillols, Abadie et Mailles (Endoufielle) ont inversé la tendance.

En tout cas, ce succès tombe à pic pour les sociétaires d'un club appelé à rafraîchir une partie de ses installations. Avec un porte-parole doublé d'un élu de poids au CD 31 tel que Thierry Lacroix justement, nul doute que ladite démarche devrait trouver bon écho auprès d'une municipalité forcément très sensible aux prouesses de ses emblématiques représentants.

Ph. A

Tag(s) : #Provençal, #Championnats de Ligue et France

Partager cet article

Repost0