Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

  • Manu Alias (à gauche) et les Saint-Lysiens enchaînent les bonnes performances./ Photo DDM, Zoé Gauthier

Manu Alias (à gauche) et les Saint-Lysiens enchaînent les bonnes performances./ Photo DDM, Zoé Gauthier

Publié le

Saint-Lys, L'Union (dont Jacques Bouas porte désormais les couleurs), Cazères… Ils sont nombreux, les clubs de notre département susceptibles de prendre place, via Dame Coupe, dans le faisceau des projecteurs. Les premiers nommés ne nous contrediront pas, qui ont éliminé, mercredi dernier, une excellente équipe de Gaillac-Toulza dont trois membres s'étaient ainsi particulièrement distingués lors de la session départementale commingeoise. Mais en ce mercredi synonyme de fête du travail, Arnaud Coulomb, Cyril Balondrade et Cédric Bourdieu n'ont rien pu faire. Bel amalgame de jeunesse et d'expérience dont le plus bel exemple est celui de la famille Darnaud (Olivier, le père, Aurore, sa fille et Baptiste, le frère de cette dernière), Saint-Lys, histoire de marquer son territoire, a pris l'ascendant dès le tête-à-tête inaugural. Aurore Darnaud a nettement disposé de Stéphanie Coulomb (13-2) tandis que William Garcia emboîtait le pas à «Manu» Alias puisque le président était de la partie en personne. Si l'on ajoute à cela le précieux succès de Mickaël Loubens aux dépens de Bruno Coussautier (13-8), il est clair que les visiteurs étaient en ballottage défavorable. Puis, carrément au pied du mur à l'issue d'un deuxième acte – en doublette- qui vit par exemple Elsa Loubière s'illustrer aux côté de Manu Alias. Pour espérer inverser la tendance (14-7), les protégés deTeddy Espitalier devaient impérativement empocher le gain des deux triplettes. Il n'en fut rien. Avec ces mêmes Garcia, Loubens et Thierry Thomas (un ancien sociétaire de la Boule Joyeuse, tout comme Marcel Rigoni) pour s'occuper du compostage définitif du ticket gagnant sachant que Gaillac-Toulza avait aligné Mathieu Formosa, Bruno Coussautier et Cyril Balondrade.

Saint-Lys, qui avait écrit une des plus belles pages de son histoire il y a une quinzaine d'années en éliminant Auch alors emmené par un certain Romain Fournier, peut espérer prolonger la belle aventure en aval d'une compétition au parfum incomparable.

Philippe Alary

Tag(s) : #Haute-Garonne, #Coupe de France

Partager cet article

Repost0