Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • Mission impossible pour Christopher Couderc les Salvetains ? / Photo DDM, Valentine Chapuis

Mission impossible pour Christopher Couderc les Salvetains ? / Photo DDM, Valentine Chapuis

Publié le

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Mickaël Bonnaud et Christopher Couderc n'ont vraiment pas été gâtés par le tirage au sort de la phase préliminaire en poule de quatre de ce tout premier rendez-vous régional de l'histoire de l'Occitanie. Jugez plutôt : dans la poule des Salvetains figurent aussi bien des «vieilles connaissances» ex-midi pyrénéennes que languedociennes. Thierry Bezandry – l'international malgache passé par Saint-Alban – et «Toto» Delaurier, les adversaires des Axéens, en Coupe de France notamment, n'auront besoin que d'un regard pour les identifier sous la bannière ariégeoise. Plus redoutables encore, Rudy Fournier et David Maraval. En 2003, le dernier nommé avait fait exploser le Parc des Expositions de Perpignan où se déroulait l'épreuve reine en triplette. Une compétition qui allait sonner le glas du pourtant célèbre trio seine-et-marnais composé de Sirot, de Loy et de Choupay. Maraval était alors le coéquipier de Milcos et de Sanchez. Ce samedi, devant un public biterrois entièrement acquis à la cause des proches voisins du Cap d'Agde, la tâche des protégés de Jean-Luc Gracia sera donc des plus ardue. Rien ne dit non plus que les outsiders en provenance de Saint-Jean-Pla-de-Corts (Cassen et Cantos) seront mangés à la sauce… catalane, cela va de soi. Autant dire que le gain de la première confrontation sera très, très important en ce sens qu'il procurera un joker. En effet, la confrontation inaugurale verra forcément l'un des favoris ariégeois et héraultais mettre un genou à terre. Aux Salvetains de profiter de l'aubaine. Autres doublettes à suivre, celle composée de Stéphane Duprat et de Christophe Demeter d'une part (poule 1), et celle formée de Teddy Combres et de l'expérimenté Claude Lachurie. Les sociétaires du club de Pins-Justaret-Villate ont largement de quoi franchir le premier obstacle même si le tandem narbonnais de la Nadière rallie, dans le sillage de Jean Hérédia, les suffrages de plus d'un pronostiqueur.

 

Tag(s) : #Championnats de Ligue et France

Partager cet article

Repost0