Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • Un challenge de plus à relever pour Laurent Bonnet./ Photo DDM, Emmanuel Massip.

     

Un challenge de plus à relever pour Laurent Bonnet./ Photo DDM, Emmanuel Massip.

Publié le

Parfois bourreau des Fenouillétains lorsqu'il défendait les couleurs du TEC, de Colomiers ou, plus récemment encore, de Lavernose, Laurent Bonnet, en tant que nouveau venu dans le club cher aux époux Munguia, va tenter cette fois de faire mentir l'adage selon lequel «nul n'est prophète en son pays». Le point avec notre consultant technique avant le grand rendez-vous sur les longues distances de ce week-end.

Comment se présente ce championnat départemental ?

Plutôt bien, je pense, car le nombre de triplettes engagées correspond à un ordre de grandeur comparable à celui des années précédentes. On retrouvera aussi bien les habitués que les outsiders en quête d'exploit, sachant qu'une échéance est plus ouverte, à plus forte raison sur un site tel que celui de Fenouillet.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Que le pointeur soit en état de grâce sur une surface où il y en a pour tout le monde, et la surprise devient de l'ordre du possible. En revanche, sur un stabilisé comme celui de Tournefeuille, il sera plus difficile de créer la surprise aux dépens d'une doublette associant un tireur pur à un coéquipier capable de suivre. C'est simple, il suffit de comparer le différentiel de «grosses mènes» entre la triplette et la doublette pour se faire une idée précise des forces en présence et de leur répartition.

Le provençal est vraiment un sport d'initiés ?

Oui, et dont le milieu ambiant est hostile à toute réforme. Le jeu provençal, mieux vaut le prendre tel qu'il est même si nous ne sommes pas opposés à certains ajustements.

Après tout, pétanqueurs et provençalistes évoluent sous l'égide de la même fédération ?

Absolument, voilà pourquoi le cahier des charges des attributions de championnats départementaux de pétanque devrait inclure une compétition de jeu provençal. Une sorte de renvoi d'ascenseur en quelque sorte, car du renforcement du maillage des compétitions dépend en grande partie le développement des longues distances. Gardez toujours à l'idée que cette pratique, en termes de condition physique ou de terrains tracés, est plus exigeante et même, sensiblement plus élitiste que la pétanque.

Tag(s) : #jeu provençal, #Haute-Garonne

Partager cet article

Repost0