Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

,

Boules - Zoom. Vétérans. Rendez-vous demain à Pibrac.

L'an passé, les Columérins avaient un maillot à leur taille mais pas de rivaux à leur mesure./ Photo DDM, Didier Pouydebat
L'an passé, les Columérins avaient un maillot à leur taille mais pas de rivaux à leur mesure./ Photo DDM, Didier Pouydebat

Le jeudi, dans la mémoire des anciens, reste indéfectiblement associé au jour de repos. Mais ça, c'était du temps de l'école primaire. Les décennies ont passé, les gamins en culotte courte sont devenus des «papys» et le quatrième jour – dans l'ordre classique – de la semaine est plutôt synonyme d'effervescence. Ainsi, demain, sur les coups de quatorze heures en terres pibracaises, les protégés de Pierre Coumin vont tenter de poser un premier jalon sur les routes d'un doublé historique : «Très honnêtement, nous aurions préféré, en tant que tenants du titre, être qualifiés pour l'édition suivante mais c'est comme ça», soupire Michel Ferrand, l'un des tauliers d'un groupe dont certains membres sont montés en puissance via la Coupe de France. C'est le cas de Jean-Louis Gourse, de Denis Fabre, mais pas de notre principal interlocuteur qui ne se consacre pour l'heure qu'au seul championnat des clubs : «Il a fallu éliminer La Muretaine et Cazères, il faudra en faire de même avec ceux que nous affronterons d'abord à Pibrac, ensuite à Puycasquier.»

La barre va donc monter d'un cran avec Saverdun, Pavie et Lécussan comme autant d'obstacles de taille. Pour la petite histoire, Millavois, Cadurciens (de la Pétanque éponyme), Navessols et Grisollais en découdront, eux, du côté de Villefranche-de-Rouergue. De toute façon, indépendamment du théâtre des opérations, le fait d'avoir remporté l'édition 2017 ne confère «aucun ascendant psychologique» pour reprendre l'expression de celui qui était d'ailleurs aux premières loges, à Albertville, pour voir le trio héraultais couronné à Mende dépossédé de son bien à un stade relativement peu avancé de la compétition.

«Vous savez, tout le monde se doit de démarrer à l'heure, s'il y a trop de retard à l'allumage, une équipe peut très bien perdre une partie alors que son adversaire n'a rien d'un foudre de guerre».

Un message susceptible d'être reçu cinq sur cinq par une phalange susceptible de démontrer par A + B que sa série de performances ne devait rien au hasard.

Tag(s) : #Haute-Garonne, #Vétérans

Partager cet article

Repost0