Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

,

Sous le beau ciel du Comminges

Boules - Zoom.

Les Saint-Gaudinois ont fort bien représenté leur club./ Photo DDM, Zoé Gauthier.
Les Saint-Gaudinois ont fort bien représenté leur club./ Photo DDM, Zoé Gauthier.

Du sud de la Haute-Garonne au Béarn, il n'y a qu'un pas, ou plutôt, une portion d'autoroute. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Palois, Lonsois et autres Jurançonnais n'ont pas fait le court déplacement pour des prunes. Déjà, en juin dernier, du côté d'Ax-les-Thermes, les protégés de Jean-Marc Capblanc avaient montré beaucoup plus que le bout du nez. Jeudi dernier, Debaigt, Verdejo et Oliva ont succédé à Ladowicht, Lasalmonie et Gattoni.

Un trio qui, en demi-finale, a pris la mesure de son homologue columérin composé de Michel Ferrand, Jean-Louis Gourse et Marc Bilois tandis que, dans l'autre partie du tableau, les lauréats de l'édition 2016 baissaient pavillon au profit de Christian Baeza, Jean-Jacques Loupoueyou et Jean-Claude Garrigos. Un tableau d'honneur sans Commingeois dans sa partie haute, même si le très classique coup de projecteur se portera sur Maurice Estoup, Yves Loubières et Jean Montaut. Les Saint-Gaudinois se sont invités sur le Grand huit, ce qui n'est pas rien dans la mesure où le plateau rassemblé sous le regard attentif de Jean-Paul Giraud et Bernard Cassaigneau était pour le moins relevé. On se souvient que Michel Delisle – le père de Christophe – avait, dans un passé récent, brillé en ce même lieu dans le cadre du championnat de ligue. De même, Marco Debayle, sans doute le plus grand joueur (du moins, par le talent) de l'histoire des Pyrénées-Atlantiques, avait tout pour enfiler la tunique du favori.

De plus, le soufflé n'est pas près de retomber car, les 18, 25 et 26 novembre prochains, le Trophée du Comminges organisé par le Comminges Sport Pétanque sera mis en jeu, le quatrième tour qualificatif étant programmé le 3 décembre et la finale, le 16 de ce même mois, sur les coups de neuf heures.

N'oublions pas non plus le très prisé rendez-vous lécussanais (finale le 10 décembre), histoire de mettre ce qu'il faut de bois pour l'hiver. Et de baume au cœur des nombreux sociétaires d'une aire géographique lato sensu amputée de ses têtes de pont salisienne et barthaine.

Tag(s) : #Haute-Garonne, #Comminges, #Canton de Saint Gaudens

Partager cet article

Repost0