Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le président Serge Gaillard : «On espère 6 000 joueurs»

Serge Gaillard : «On ne peut que se féliciter de l'arrivée de la Pétanque joyeuse de Millau à nos côtés»./ Photo CDP 12.
Serge Gaillard : «On ne peut que se féliciter de l'arrivée de la Pétanque joyeuse de Millau à nos côtés»./ Photo CDP 12.

Programmation plus équilibrée, inscriptions à la hausse, météo favorable, organisation plus fouillée, etc. : la deuxième édition du Festival international de pétanque événement de Millau (Fipem) se présente sous les meilleurs auspices. C'est en tout cas le président Serge Gaillard qui, plus que de l'espérer, l'assure. Voilà qui devrait réjouir les vrais et nombreux amoureux de la pétanque attendus de ce vendredi 11 août à mardi prochain 15 août avec désormais seul le parc de la Victoire comme lieu où se dérouleront les parties. Avant cet événement, la parole à Serge Gaillard

Comment se présente ce Millau 2017 ?

Bien, si j'en crois le nombre des engagés qui, tant des départements limitrophes, de l'Aveyron et de Millau, sont en augmentation par rapport à l'an dernier (1) à la même époque.

Qu'espérez-vous au juste de ce deuxième Fipem ?

Que tout se passe bien et que nous enregistrions 30 à 40 % d'augmentation de participation. Le vœu le plus cher est qu'après les 4 400 joueurs recensés l'an dernier, nous en accueillions cette fois 6 000 et, si possible, 10 000 l'an prochain afin que nous puissions accéder au rang d'international. Le but n'étant pas au final de tendre vers une compétition énorme, mais vers une jolie épreuve du style d'Espalion.

Qu'est-ce qui vous permet d'y croire ?

Avec l'expérience et les enseignements que nous avons retirés de la première édition du Fipem et le renfort, cette année, de la Pétanque joyeuse de Millau, un des plus grands clubs du département, nous sommes beaucoup plus structurés.

«Tous les terrains au parc de la Victoire»

Pour quels résultats concrets ?

On a conservé les bonnes et très bonnes choses de l'an dernier et écarté les mauvaises que nous avons fait en sorte de remplacer par des aménagements en tout genre comme une programmation plus homogène, le regroupement de l'ensemble des 305 terrains cadrés sur le seul site du parc de la Victoire, l'embellissement du carré d'honneur et les améliorations apportées à la sécurité et au système des navettes reliant le parc aux différents parkings gratuits. Avec l'affichage, cette année, des horaires de ces navettes, chacun devrait y gagner en confort.

Qu'en est-il de l'arrivée de la Pétanque joyeuse de Millau ?

Je ne peux que m'en féliciter. Depuis plusieurs mois, ses membres n'ont eu de cesse de promouvoir le Fipem sur tous les concours et championnats de la région. Si les inscriptions sont aujourd'hui en hausse, ce n'est pas un hasard…

Vous ne redoutez donc pas les retombées des couacs de l'an dernier ?

Un peu, si. Mais que je sache, déjà, à l'époque, certains déçus du Mondial n'y avaient pas remis les pieds… L'essentiel est que cette année nous ayons largement plus de satisfaits que de mécontents. Nous avons tout fait pour qu'il en soit ainsi. Par exemple, en organisant cette fois tous les Nationaux en poules afin de garantir à chacun de jouer au minimum deux parties, voire une troisième avec les concours B de l'après-midi.

Quoi d'autre encore ?

La programmation de tous les quarts de finale des Nationaux à 8 heures, des demi-finales à 13 heures et des finales à 20 h 30. Avec ce système, tous les joueurs qualifiés pourront s'engager dans les concours du jour. Cette meilleure visibilité profitera également au public, aux partenaires, au VIP et aux médias.

S'agissant du plateau, quelles en seront les têtes d'affiche ?

Dylan Rocher et son père Bruno, Michel Loy, Marco Foyot qui jouera avec deux Malgaches, dont le champion du monde en titre Christian Andrianiaina, les vice-champions du monde béninois, mais aussi des équipes d'Algérie, d'Allemagne, de Pologne, de Suisse et des USA.

Comment les avez-vous attirées ?

Par les liens qui m'unissent à plusieurs joueurs en tant que patron du bowling de Millau, partenaire historique du Mondial. Je pense à Dylan Rocher et à Foyot. Leur mettre gracieusement à la disposition un stand afin qu'ils puissent exposer leur ligne de vêtements a aussi pesé.

Votre souhait le plus cher à la veille de ce deuxième Fipem ?

Que la météo soit favorable et que côté sécurité et parkings tout aille pour le mieux.

(1) Les chiffres de 2016. Grand prix de la ville : 180 triplettes ; Nationaux : tête-à-tête, 454 joueurs + 218 joueuses ; triplettes, 198 + 80 féminines ; doublettes, 286 + 58 féminines ; triplettes jeunes : 12 juniors, 20 cadets, 20 minimes.

Tag(s) : #Midi-Pyrénées, #Grands concours Masters

Partager cet article

Repost 0