Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Labarthe-Rivière: au bout du calvaire, le titre de champion de Ligue Provençal Doublettes et une qualification au France
Labarthe-Rivière: au bout du calvaire, le titre de champion de Ligue Provençal Doublettes et une qualification au France
Labarthe-Rivière: au bout du calvaire, le titre de champion de Ligue Provençal Doublettes et une qualification au France
Labarthe-Rivière: au bout du calvaire, le titre de champion de Ligue Provençal Doublettes et une qualification au France
Labarthe-Rivière: au bout du calvaire, le titre de champion de Ligue Provençal Doublettes et une qualification au France

Rien n'est vraiment simple dans la pétanque...

et pourtant un titre de champions de Ligue en Doublettes Provençal Midi-Pyrénées et une qualification au France, quoi de plus simple?

Que dire sinon BRAVO Cyril Saux et BRAVO Thierry Gourdoux. Plus une photo peut-être? il ne devait pas y en avoir en stock dans le journal.....

Quand je vous dis que rien n'est simple...

Ce soir j'étais à Labarthe Rivière pour la photo des champions de Ligue avec la tenue et la coupe. Et Laurent et Sophie. Au club-house.

Je vais commencer par la fin... en partant Cyril me dit: "la Coupe tu sais ou je l'ai mise? je l'ai mise à côté de la première que Laurent a gagné cette année , celle du Trophée des Dirigeants à Saint-Gaudens." Et Laurent de rajouter: "oui tu comprends , il faut que je montre l'exemple! en la gagnant ça met un peu de baume au coeur des joueurs et ça en amène d'autres... des coupes"

Alors c'est vrai des titres en Comminges et en Haute-Garonne il n'y en a pas eu cette année, mais des qualifications départementales il y en a eu un paquet. Et c'est au dernier championnat de Ligue , celui du Provençal Doublettes, que la victoire est arrivée.

Et pas n'importe quelle victoire. Car si on dit toujours qu'un titre de champion est dur à remporter, et c'est normal dans n'importe quelle discipline, ce titre là mérite le respect et un grand coup de chapeau.

A Cyril Saux bien sûr, mais surtout à son équipier Thierry Gourdoux. Car lorsqu'on dit que c'est dans la douleur que la victoire a été remportée, on ne croit pas si bien dire: " le samedi matin, 1ère mène de la 1ère partie, un tir à 20 mètres, et là une douleur fulgurante au niveau du ventre", raconte Thierry Gourdoux. "Sur le moment j'ai pensé à un claquage, une déchirure d'un muscle, je continue à jouer. Dans la journée la douleur ne fait qu'empirer. Le soir au moment des 1/8ème je veux arrêter car je suis trop mal. Je me repose un peu dans la voiture. Cyril revient et me dit: "tentons ces 1/8ème quand même, si ça va pas on arrête de suite". On continue. Dès que la partie est finie, je prends la voiture et file aux urgences à Rodez. Un docteur, deux docteurs, ils ne savent pas ce que c'est. On me donne des calmants. Je rentre et le matin je repars sur les terrains. La matinée se passe avec les calmants, mais les douleurs reprennent de plus belle l'après-midi, j'ai du mal à tenir sur un pied pour lancer la boule. L'arbitre me le fait remarquer. C'est la femme de Jean Noël Banzet, mon adversaire en finale, qui me donne des patchs que je place sur mon ventre, la douleur s'atténue. On remporte le titre."

Le lundi après une nouvelle nuit sans dormir, direction le médecin. Le diagnostic est bien plus lourd que ce que Thierry avait imaginé. Immobilisation d'office, ça aurait pu être bien pire, dira le médecin.

Alors, je disais quoi déjà? Rien n'est vraiment simple dans la pétanque...

Du côté de Cyril , "je souffrais de le voir souffrir. On a remporté le titre pour le club, pour le Comminges. On va partir à Palavas, ce sera pour chacun de nous deux notre 7ème participation à un championnat de France, pétanque et provençal. Cette 7ème participation nous la ferons ensemble."

Pour Laurent Cazabat que dire? bien sûr qu'il est fier et heureux de ce titre: "Nous sommes déjà une vingtaine à vouloir partir les soutenir."

Merci à Madame Banzet et merci à la compagne de Cyril Saux. Stoïques, sous la pluie et dans le froid, elles ont soutenu leurs mari, leur compagnon. C'était appréciable diront les deux joueurs.

Et puis je vais citer Sophie Cazabat pour le repas à minuit au retour de Flavin, et pour tous les autres repas.

Moi je vous dis BRAVO.

Thierry repose toi et j'espère que tu récupèreras rapidement.

 

 

Tag(s) : #Labarthe-Rivière, #Canton de Saint Gaudens, #Comminges, #Provençal, #Championnats de Ligue et France, #Haute-Garonne, #Midi-Pyrénées

Partager cet article

Repost 0