Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

,

 

Trop forts, ces Saint-Orennais./Photo DR

Trop forts, ces Saint-Orennais./Photo DR
 

Couverture

Certes, dans notre bel Hexagone qui est aussi le pays de Guy Roux, la modestie plus ou moins sincère joue en quelque sorte un rôle de grande sœur aux côtés de dame prudence, elle-même mère de sûreté.

Néanmoins, à Compiègne, le week-end dernier, il était clair que le détachement piloté par Serge Mexès avait bien un rôle de super favori à assumer.

Et force est de reconnaître qu'exception faite d'un relâchement plus ou moins compréhensible dimanche après-midi au moment du deuxième acte face à Montluel, les Saint-Orennais n'auront laissé que les miettes du festin aux autres convives. Tout commença le samedi aux dépens de Guadeloupéens rapidement éliminés. De quoi recharger dare-dare les accus tandis que les autres protagonistes (Creissels et Montluel) étaient contraints, eux, de puiser prématurément dans leurs ressources, les Sud-Aveyronnais ne s'inclinant (19-12) qu'au terme de la session décisive en triplette.

De là à prolonger le sursis un peu plus en aval, il y avait un fossé qu'Audrey Bandiera, Albert Bauer, les deux Philippe (Latour et Zigler), Alfred Faurel et Rocky Ratqueber allaient transformer en camp retranché : 10-2 après le tête-à-tête, le ton était donné même s'il aura fallu attendre la victoire de l'ancienne sociétaire de Cournon d'Auvergne, de Bauer et de Zigler (13-10) pour composter le ticket gagnant pour Tours.

Hé oui, c'est sur les bords du Cher qu'il faudra se rendre les 17 et 18 mars prochains pour éjecter pas moins de sept rivaux potentiels du Grand Huit. Parmi lesquels Draguignan et sa constellation de vedettes, Metz (et son fer de lance belge Jean-François Hémon), Vitrolles (attention au jeune prodige Gino Deslys), Bron (avec Michel Loy et Christophe Sarrio en tête d'affiche)… Du très, très lourd donc. Mais pour l'heure, place au repos du guerrier. Et aux démarches auprès d'un partenariat que Serge Mexès, de son propre aveu, a beaucoup de mal à mobiliser, sachant que Dame Coupe est une maîtresse des plus coûteuses.

Tag(s) : #Coupe de France, #Haute-Garonne

Partager cet article

Repost 0