Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

,

 

Boules - À la une.

Aline Somera a  l'expérience des grands-rendez vous. tant mieux pour Saint-Orens/ Photo DDM,D.Pouydebat.

Aline Somera a l'expérience des grands-rendez vous. tant mieux pour Saint-Orens/ Photo DDM,D.Pouydebat.

Comme chaque année à pareille époque, l'ambiance monte d'un cran chemin de Monfalcou. Et c'est vrai, les concours de la «Saint-Orennaise» se dessinent d'ores et déjà à l'horizon du vendredi 11 novembre. De même, le staff réuni autour de Serge Mexès planche de fond en comble sur le calendrier du prochain «Hivernal» au programme duquel ne figure pas cette année de session exclusivement réservée aux sociétaires des clubs du Grand Lauragais.

Mais ce n'est pas tout. Autant la présence, il y a quelques années de cela, à un stade avancé de la compétition de l'équipe engagée en Coupe de France avait quelque chose susceptible d'être assimilé à la fameuse «divine surprise», autant les Saint-Orennais ont pris goût à l'aventure.

En novembre 2015, l'élimination face à Gourdon a suscité son lot de regrets, à tel point qu'aujourd'hui il n'est plus question de se réjouir d'avoir accompli un beau parcours lorsque celui-ci prend fin.

PESSAC, l'inconnue de l'équation

Et si ceux que Germain Somera pilotera en banlieue de Bordeaux ce dimanche 6 novembre ne partent pas forcément avec les faveurs du pronostic, pas question non plus de se présenter en victime expiatoire.

«Les Girondins ne sont pas là par hasard» déclare Serge Mexès.

Leurs hôtes non plus, lui rétorqueront les plus optimistes, qui ont de quoi leur tenir la dragée haute. Exception faite de «Balou» Klein, le groupe est au complet, avec, en fer de lance, deux des représentants du CD 31 lors des sessions troyenne et montalbanaise en tête à tête : Philippe Ziegler et Albert Bauer. Dans leur sillage, Jérôme Caumon, Philippe Latour, Henri Hoz et «Kiki» Faurel.

Comme ce fut le cas pour Rieux-Volvestre, le poste féminin n'a pas été doublé. Confiance absolue a été faite à Aline Somera, l'expérimentée tête de liste qui avait bousculé Alexandra Bornes, son homologue bouriane, la saison dernière. Précisons par ailleurs que Lasbordes a été surclassé par Ludovic Labrue et ses colistiers Palois : 16-12.


Laurent Bonnet et Robert Mellado à lavernose-lacasse

C'est bien évidemment l'un des mouvements marquants sur l'échiquier provençaliste. Ainsi , Laurent Bonnet et Robert Mellado, licenciés depuis le début de la décennie à la Boule Joyeuse de Colomiers après avoir porté les couleurs du TEC - titre de champion de France à l'appui - quittent la banlieue ouest de Toulouse pour rejoindre Lavernose-Lacasse. Rappelons que le réglement régissant les mutations au sein du département concerné est beaucoup plus souple que lorsqu'il s'agit d'un exil davantage connoté du point de vue de l'éloignement .

Voilà pourquoi Gilles Assigal, en provenance du Var, pourra évoluer dans sa nouvelle équipe dès 2017 . Au milieu de la précédente décennie, Jean-Claude Muscat avait du patienter pour porter sur les fonts baptismaux la «dream team» niçoise car Quintais était licencié dans l'Eure-et-Loir, Suchaud dans l'Allier et Lacroix dans le Var.

Tag(s) : #Coupe de France, #Haute-Garonne

Partager cet article

Repost 0