Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La constellation saint-orennaise

Boules -

Christine Delahaye (à d., et aux côtés de Nicole Sanz) sera l'une des recrues saint-orennaises  à suivre dès janvier  2017./Photo DDM, D.  Pouydebat.

Christine Delahaye (à d., et aux côtés de Nicole Sanz) sera l'une des recrues saint-orennaises à suivre dès janvier 2017./Photo DDM, D. Pouydebat.

La piste saint-orennaise se précise quant aux retours d'Audrey Bandiera et de Paul Faurel en Haute-Garonne. Tour d'horizon, non sans maintes précautions.

De même que les responsables du club auvergnat de Saint-Alyre d'Arlanc ont reçu, via la signature de l'immense et très populaire Philippe Suchaud, un véritable cadeau de Noël avant l'heure, il est clair que les contours de deux «dream team» se dessinent d'ores et déjà du côté de Saint-Orens. Certes, nul n'est à l'abri d'un coup de théâtre de dernière minute. Nombreux sont à ce titre les présidents qui ruminent encore le fait d'avoir vu celles et ceux qu'ils pensaient voir s'enrôler sous leur bannière prendre «in extremis» une tout autre destination. Néanmoins, Serge Mexès, pourtant fervent adepte du mode conditionnel, se voulait optimiste quant au bon engagement des pourparlers.

Honneur aux dames, le coup de projecteur se portera sur Audrey Bandiera. En partance de Cournon d'Auvergne, la championne de France 2013 et 2015 en doublette est annoncée comme la future coéquipière d'Émilie Vignères et de Christine Delahaye. Après une courte parenthèse du côté de Roques, l'épouse de Cédric, qui porta également les couleurs de Saint-Alban, devrait voir sa carrière prendre une tournure pour le moins ascensionnelle.

En ce qui concerne la gent masculine, on peut également parler de retour aux sources pour Paul Faurel. Aperçu au sein de la formation niçoise ambassadrice du Cercle Artistique et Sportif (de la compagnie) des Eaux lors de la récente édition du Trophée des Villes, «Paulo» aura pour associés deux «pointures». Alfred dit «Kiki», son oncle, et Rocky Ratqueber. Hé oui, selon toute vraisemblance, le jeune bombardier est appelé à quitter Lasbordes.

Dans ces conditions – on rappellera au passage le respect de la règle régissant les mutations, hors du département notamment – il est clair que les cœurs vont battre très fort lors du dernier acte de l'année civile de la Coupe de France. En cas de qualification face aux Landais de Labatut, le staff piloté par Serge Mexès sera en mesure d'étoffer considérablement son effectif dans la dernière ligne droite.

Dans le sens inverse, «Balou» Klein quitterait le S-O P. C pour rejoindre Cazères. Dossiers à suivre…

Tag(s) : #Haute-Garonne

Partager cet article

Repost 0