Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

,

Rieux , Saint-Alban : vous avez dit «derby»?

Boules - Zoom.

Joueur ou dirigeant, une double casquette que Louis Auditeau (Rieux-Volvestre) porte avec bonheur./ Photo DDM, Didier Pouydebat

Joueur ou dirigeant, une double casquette que Louis Auditeau (Rieux-Volvestre) porte avec bonheur./ Photo DDM, Didier Pouydebat

 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Serge Servat est doté d'un sens de la prémonition pour le moins aiguisé. Le finaliste de l'édition 2003 du championnat départemental en tête-à-tête avait en effet formulé, vendredi dernier et compte tenu l'importance du contingent haut-garonnais encore en lice, l'hypothèse d'une confrontation entre voisins plus ou moins proches. Bien vu !

 

Si les représentants de l'actuelle Aquitaine figurent au menu des Columérins, des Lasbordais, des Cazériens, des Saint-Orennais et des Fousserétois (avec Fontet, Pau, Mont-de-Marsan, Pessac et Agen comme hôtes respectifs) et si Aspétois et Launaguettois restent confinés dans le périmètre midi-pyrénéen via les réceptions de Gourdon et de Samatan, du côté de Rieux-Volvestre et de Saint-Alban, on a pris connaissance du tirage en ces termes : «Nous n'envisageons pas tellement cette rencontre sous l'angle du derby, mais plutôt sous celui de l'échange de valeurs communes», explique Serge Lourde. Un président rejoint sur la même longueur d'onde par son tout aussi sympathique homologue saint-albanais Michel Contaut : «Il y a un grand respect mutuel entre nous. Si déception il peut y avoir, c'est uniquement par rapport au caractère prématuré de l'opposition entre deux clubs d'un même département. Reste qu'à ce stade de la compétition, personne n'est là par hasard.»

Reste maintenant à rédiger la feuille de route en détail. En effet, avec trois créneaux dominicaux (9, 16 et 30 octobre) d'ores et déjà occupés par d'autres échéances, c'est le samedi qui tient la corde. Le 22 en l'occurrence. «La nocturne, du milieu de semaine ou du vendredi, n'a pas tellement la cote, il faut le savoir», précise Serge Lourde qui met en avant les obligations familiales et professionnelles des un(e)s et des autres. Et puis, pour que le public attendu en nombre soit en mesure de vibrer comme il se doit, il faut également prévoir l'équivalent du terrain de repli cher aux rugbymen quand bien même le site des Capucins correspond au fameux «premier choix» . Nul n'imagine la vitrine du deuxième acte noyée sous les trombes d'eau : «Les Saint-Albanais seront accueillis dans les meilleures conditions», conclut celui qui, il est vrai, fait de la convivialité l'un des axes forts du projet sportif.

Coup de projecteur sur Louis Auditeau, à notre connaissance seul membre du comité susceptible d'être titulaire à part entière au sein de l'une des équipes concernées.

Ph.A.

Tag(s) : #Coupe de France

Partager cet article

Repost 0