Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

,

Boules - Sur le gril.

Un coach qui respire sa passion à pleins poumons./Photo DDM, D.P.

Un coach qui respire sa passion à pleins poumons./Photo DDM, D.P.

 

Un gage de sérieux, de compétence et de continuité, tel se présente la désignation de Didier Furton aux commandes techniques de l'équipe toulousaine engagée lors de la prochaine édition automnale du Trophée des Villes. Premier déblayage en amont de la question avec le manager d'Avenir 31, éminent spécialiste de formation.

Que représente cette quatrième nomination consécutive ?

Une belle marque de confiance à laquelle je suis très sensible doublée d'un retour aux sources. C'est à Valence d'Agen, en 2013, que j'avais étrenné mes galons, et c'est vrai, cela fait plaisir de retourner dans un endroit qui nous avait plutôt bien réussi dans la mesure où Toulouse avait remporté le deuxième concours aux dépens d'une très solide équipe de Cahors.

La phalange 2016 représente en outre un bel alliage d'expérience et de jeunesse, d'où l'intérêt d'en être le coach ?

Oui, c'est tout à fait ça. Philippe Rouquié et Joël Marchandise sont des habitués de la compétition de très haut niveau, Rocky Ratqueber et Luc Laïlle, outre un état d'esprit à citer en exemple, ont tout pour s'épanouir.

Pouvez-vous nous donner votre avis sur le «bouillon» montalbanais de début septembre ?

Nous avions de quoi faire mieux, et même beaucoup mieux. Mais il faut aussi reconnaître qu'il y a, partout en France, des joueurs davantage préformatés pour la représentation d'un département, d'un club, pour la conquête et la défense d'un maillot, pour l'obtention d'un titre honorifique. Ceci dit, porter u n regard extérieur sur le degré de motivation d'une délégation aussi imposante est une chose très difficile.

D'autant que lors du dernier périple alsacien, nous avions été dans le dur ?

C'est vrai, même si nous nous attendions à mieux et même si le CD 31 nous avait mis dans des dispositions optimales, Strasbourg, qui évoluait presque à domicile, s'était hissé à un niveau supérieur. Il faut savoir accepter un verdict défavorable, c'est ça aussi la loi du sport.

Recueilli par Ph. A.

Tag(s) : #Grands concours Masters

Partager cet article

Repost 0