Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

,

La contre- attaque de l'empire

Boules - Zoom.

La gent féminine fait partie intégrante du décor /Photo DDM, Didier Pouydebat

La gent féminine fait partie intégrante du décor /Photo DDM, Didier Pouydebat

 

N'allez surtout pas à dire à toute l'équipe réunie autour de Christine et Robert Munguia que la rétrogradation du feu International dans la catégorie dite des «Supranationaux» soit autre chose qu'une coquille vide de sens. Ainsi, de Michel Loy à Kevin Malbec en passant

par Cortès, Gasparini et autres Maison Durk, nombreuses sont les têtes d'affiche susceptibles de faire du célèbre site des Ramiers leur terre d'élection, ce week-end.

Si l'on ajoute à cela des formations en provenance qui d'Espagne, qui de Belgique, on dira que le feu sacré couve encore et toujours sous la cendre. D'autant que la météo pour le moins estivale du moment a aussi son côté trompeur : «Il ne faut pas faire de fixation sur tel ou tel taux de participation. En septembre, un plateau à 250 triplettes équivaut largement à un concours qui en regroupe 400 quand la saison bat son plein. Mieux vaut relativiser», explique l'emblématique président qui dispose d'un atout majeur dans son jeu.

Pointures féminines

La reine de cœur, en l'occurrence. Une façon imagée de rendre hommage aux «pointures» féminines appelées à se mesurer à la fine fleur locale . Anna Maillard est sur les rangs, d'autres la suivront. Bien évidemment, fidèles à la tradition faisant de cette épreuve un rendez-vous fortement connoté du point de vue de la symbiose entre la masse et l'élite masculines, les organisateurs ont maintenu la formule privilégiant l'incertitude, à savoir : l'élimination directe.

Ph.A.

Tag(s) : #Grands concours Masters, #Haute-Garonne

Partager cet article

Repost 0