Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

,

D'un National à l'autre

Boules - À la une.

Robert Mellado regarde encore et toujours vers le haut. /photo archives DDM.

Robert Mellado regarde encore et toujours vers le haut. /photo archives DDM.

 

Le National de fenouillet consacré aux longues distances a une nouvelle fois joué à fond son rôle de vitrine, le week-end dernier, dans son précarré.

C'est bien connu, dès qu'une attribution, via la FFPJP, devient nulle et non- avenue pour cause de désistement, toutes les conjectures reviennent à l'ordre du jour. Et c'est vrai, si Pierrefeu du Var et Briançon ne sont pas -ou plus- en mesure d'organiser le prochain championnat de France de jeu provençal en doublette,en août 2017, une candidature fenouillétaine , à en juger par la réussite du dernier épisode en date, n'aurait rien, absolument rien, d'un canular de mauvais goût. Ni d'un terrain de repli choisi par défaut.

Un florilège d'accents

De la Gironde à la Côte-d'Azur en passant par le Massif central, nombreux sont les accents qui se sont fait entendre dans un carré d'honneur qualitativement parlant comparable à celui formé à la mi-juin devant l'aréopage. Martello, Torrès, Romero, Philippe Stievenart ... Autant de patronymes dont l'orthographe n'a plus de secret pour ceux appelés à faire le récapitulatif des palmarès, Clément Meneghin en tête.

De quoi mettre du baume au cœur à un staff fenouillétain désormais au courant ou plutôt, mis devant le fait accompli, de la rétrogadation, dans la catégorie inférieure, du rendez-vous entre six et dix mètres. Hé oui hélas, on parlera désormais du «National» et non plus du «Supranational» car un repêchage (lire notre édition du mercredi 21 septembre) n'était envisageable qu'en se rapprochant le plus près possible de la barre des 250 triplettes.

Ph .A

Tag(s) : #Provençal, #nationaux, #Grands concours Masters, #Haute-Garonne

Partager cet article

Repost 0