Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux petits soins pour les anciens

 

L'encadrement de la Boule Joyeuse (à d. , Denis Jurado)  n'a pas ménagé ses efforts. / Photo DDM,D.Pouydebat

L'encadrement de la Boule Joyeuse (à d. , Denis Jurado) n'a pas ménagé ses efforts. / Photo DDM,D.Pouydebat

 

Si l'on considère que le vivier vétéran représente grosso modo un petit peu plus de la moitié des licenciés de notre département, les 105 triplettes recensées vendredi dernier au graphique par Francis Ricard et Roland Dallier ne supportent pas, certes, la comparaison avec l'équivalent du «tube» de l'été finissant.

Inversement, comme le faisait remarquer, fort de sa longue expérience de joueur et de dirigeant, Marc Nogaret, la dotation n'était pas des plus alléchantes non plus. 2 100 euros, c'est ni plus ni moins, texte officiel à l'appui, que le plancher en vigueur en triplette féminine ou en mixte. Néanmoins, ledit délégué aveyronnais estimait «que la feuille de route avait été respectée à la lettre».

Plus intéressant encore, l'analyse de la provenance des protagonistes en lice route de Pibrac. 65% des inscrits sont licenciés en Haute-Garonne, 89% au sein de la ligue Midi-Pyrénées.

Comme quoi, même si les sexagénaires sont censés disposer de plus de temps libre, un critère tel que la proximité continue de peser de tout son poids. D'ailleurs, bon nombre de participants se sont fait connaître dans le «money-time» alors qu'en principe, le scrutin est clos depuis la veille, sur les coups de 20 heures.

Sans entrer dans le débat axé sur la modification de la tranche d'âge concernée (décalage du départ à la retraite oblige), on se contentera de dire que ce concours a vécu à l'heure du statu quo ante. Bonne organisation, bonne ambiance, plateau relevé. Pierre Dubost, titré en 2008 avec ses coéquipiers drômois, était là, tout comme Christian Lagarde, quart de finaliste de la récente édition montalbanaise en triplette. De même, Michel Ferrand, redevenu simple bénévole le lendemain avec l'altruisme qu'on lui connaît, faisait équipe avec Jean-Louis Gourse et Patrick Saphore,figure de proue de l'équipe charentaise finaliste du championnat de France 2015 à Saint-Cannat.

Outre le traditionnel challenge des partenaires maintenu pour la dernière fois sous sa forme actuelle et organisé vendredi prochain, Colomiers recevra Gaillac le23 septembre.


les resultats complets

> 1/4 de finale

Magalhaes, Piasentin et Couleau (Boé) bat André Serviole (Carcassonne Family), Carles et Laboucaries (Trèbes) ;

Barbero, Grispan et Zorzi (Le Fousseret) bat Grigis (Flourens), Moncho et Albert (Balma) ;

Bordin (Gourdon), Gomez et Moratala (Cahors) bat Grange, Théas - Duran et Brunel (Pétanqueurs du Plateau de Lannemezan) ;

Gourse (Bassens), Saphore (Aigre) et Ferrand (BJ Colomiers) bat Daureu (Le Cochonnet de la Neste), Silva et Datas (Lécussan) ;

> 1/2 finale

Moratala, Gomez et Bordin bat Gourse, Saphore et Ferrand.

Magalhaes, Piasentin et Couleau bat Barbero, Grispan et Zorzi.

> Finale : Magalhaes, Piasentin et Couleau bat Moratala, Gomez et Bordin.


Le point en Coupe de France

Comme on pouvait s' y attendre, les Landais de Seignosse n'ont pas pesé lourd samedi dernier du côté de boulodrome du chemin de Monfalcou. Les Saint-Orennais du président Serge Mexès n'ont même pas eu besoin de disputer l'épreuve en triplette pour composter leur billet pour le deuxième tour de zone. Si Aline Somera et Philippe Latour ont baissé pavillon lors du têteà-tête, le carton plein effectué lors du deuxième acte en doublette a sonné le glas des espérances visiteuses : 17-4. Il faut croire que les Landais n'étaient pas à la fête puisque ceux de Saint-Vincent de Paul ont été éliminés par leurs hôtes de Rieux-Volvestre. Plus difficilementcomme l'expliquait en toute objectivité Louis Auditeau, mais comme chacun sait, la manière importe peu dès lors qu'est atteint le quota de seize points.

Ph.A.

Tag(s) : #Grands concours Masters, #Haute-Garonne

Partager cet article

Repost 0