Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photo de Lionel Attané

Photo de Lionel Attané

,

Boules - Sur le gril. Avec le président.

 

Ce n'est pas la moindre des qualités du président du comité départemental que d'aborder tous les sujets avec la plus grande transparence. Suivons donc ce même Michel Le Bot pour un débriefing qui ne saurait tomber dans l'oreille d'un sourd.

Quels sentiments vous animent à l'issue de ces deux échéances commingeoises ?

Nous sortons de deux belles manifestations. Le bilan me semble d'autant plus honorable que le contexte est délicat. Les dirigeants de Labarthe-Rivière et de Salies ont montré qu'ils avaient l'étoffe nécessaire pour pérenniser leurs projets sportifs respectifs.

Que répondez-vous à ceux qui déplorent l'agencement jugé trop concurrentiel du calendrier ?

Qu'il n'y a aucune, je dis bien aucune volonté de la part des dirigeants de la ligue de torpiller tel ou tel concours ! Et qu'il n'existe aucun texte susceptible de régenter l'harmonisation du calendrier. Chaque ville, chaque club, est, dans l'absolu, libre d'avoir sa manifestation. C'est le rapport du délégué qui, une fois celle-ci terminée, oriente la suite à donner ou pas à une épreuve. Je me permets donc de poser la question différemment : Est-il vraiment préjudiciable de voir deux rendez-vous coexister à une certaine distance ? En tout cas, seul une réflexion d'envergure nationale est à même de prendre la mesure de la question car la balle est dans le camp de la FFPJP.

En tant qu'ancien délégué du secteur du Comminges, que pensez-vous du possible rapprochement entre Saint-Gaudinois et Barthains ?

Là encore, nous sommes en démocratie, et le comité n'a pas à se prononcer sur ce thème. Personnellement, l'idée d'une mutualisation des forces vives sur un territoire délimité me paraît séduisante mais c'est aux clubs concernés d'en établir les modalités. Il s'agit de définir un projet commun, de cibler des objectifs, bref, d'opérer par consentement réciproque, comme lors d'un mariage.

Un mot sur le Trophée des Villes, sachant qu'en chaque pétanqueur, il y a un sélectionneur qui sommeille ?

Comme chaque année, le comité dresse une liste de présélectionnés sur la base de critères indiscutables tels que les titres ou les parcours effectués lors de tel ou tel championnat de France. L'équilibre collectif doit prévaloir, d'où la prise en compte de l'attitude. Le verdict sera connu vers la mi-août, sachant que le dossier toulousain doit être finalisé à la date du 10 septembre. L'honnêteté et l'équité se joindront à l'objectivité, soyez-en sûrs et certains !

Recueilli par Philippe Alary

Tag(s) : #Haute-Garonne

Partager cet article

Repost 0