Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Denis Royuela (par Mimile Dupeyron)

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès du joueur de pétanque toulousain Denis Royuela, j’adresse mes sincères condoléances à sa famille et plus particulièrement à mon ami Jean-Michel Ferran qui à toujours considéré Denis comme son père adoptif.

Denis Royuela.

 

Né en 1937 à Carcassonne.

Place : Milieu et pointeur.

Boules : 73/710.

Clubs : Toulouse pétanque club (T.P.C), Club bouliste Saint-Pierre (C.B.S.P), La Digue, Boule joyeuse de Colomiers (B.J.C)

Palmarès :

Seniors :

13 participations aux championnats de France triplette.

2 participations aux championnats de France doublette.

2 participations aux championnats de France provençal.

Champion de la Haute-Garonne de provençal triplette.

2 fois Champion de la Haute-Garonne de provençal doublette.

1 fois vice Champion de la Haute-Garonne de provençal doublette.

2 fois vainqueur des trois jours de Saint-Pierre.

2 fois ½ finaliste des trois jours de Saint-Pierre.

Vainqueur de nombreux nationaux.

 

Vétérans :

1998 Champion de la Haute-Garonne.

1998 Champion de France.

1999 Champion de ligue.

2000 Vice champion de ligue.

2000 Vice champion de France.

2001 Champion de France.

2001 Champion de Ligue.

2005 Vice champion de ligue.

Partenaires célèbres :

Villeneuve, Jean-Michel Ferrand, Thierry, Lacroux.

 

Denis comme l’appelait ses amis était  l’archétype même du joueur  calme et raisonné, je me souviens pour l’avoir vu jouer et aussi  pour l’avoir rencontré que c’est un joueur difficile à manœuvrer dans le jeu, il essaye en permanence de vous pousser à la faute , son impassibilité et son sourire démontrent une assurance qui souvent vous déconcerte, il est très difficile de l’analyser pendant une partie c’est très certainement ce qui en fait sa force. Et s’il vous arrivait de le charrier en lui soufflant une douce musique pour le décontenancer, alors et  toujours avec le sourire il vous répondait sèchement  sans sourciller. Son jeu au tir et au point quoique classique est d’une grande efficacité. Il faisait  partie des grands compétiteurs.

Anecdote :

Cela se passait au début des années 1980, a Roquefort-sur-Garonne, Denis qui venait de jouer la triplette me demanda si je lui connaissais un partenaire pour la doublette. Je lui répondis que oui, mais par contre je le prévenais de ne pas se fier à l’allure débonnaire de  montagnol Commingeois pure race dont la démarche arquée (conséquence d’une pratique intensive du ballon rond  et de la marche en montagne) semblait faire de ce curieux et attachant personnage un joueur de « balloche ». En fait de joueur de « balloche » vous avez sans aucun doute reconnu  Jeannot Reisch le fameux «bombardier de la Pique » canonnier attitré du non moins célèbre Mario Fiocco.  Denis me fit confiance et au bout de la troisième partie il passa me voir en me demandant si des fois il en manquait une. Résultat des courses cette association de l’eau et du feu remporta de haute lutte le National doublette de Roquefort-sur-Garonne.

Tag(s) : #Portraits

Partager cet article

Repost 0