Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

,

Avec Robert Jourdan, la coupe est  franche. /photo  DR

Avec Robert Jourdan, la coupe est franche. /photo DR

 

À l'inverse de Jean-Pierre Lopez, Robert Jourdan a quitté naguère les Bouches-du-Rhône pour se rendre dans le Comminges. Écoutons le très avenant bombardier de la triplette aspétoise reine de l'étape saint-béataise dans son analyse, aussi pointue que les cimes des Pyrénées .

Que retenez-vous de ce magnifique parcours qui vous qualifie pour le championnat de France?

Un premier titre, cela ne s'oublie pas! Je m'en étais déjà approché par le passé , mais cette fois, la réussite qui m'avait tourné le dos a bien voulu m'accorder ses faveurs.

Notamment lors de ce mémorable seizième de finale remporté sur le fil du rasoir?

Nous menions largement avant d'être rejoints et même dépassés par Daniel Dejean et ses coéquipiers, c'est vrai. Mais je garde d'autres images fortes, comme le manque de réalisme d'une partie de nos adversaires sur certaines mènes. De toute façon, nous ne pensions pas non plus arriver aussi loin, nous nous sommes pris au jeu,au fil des parties...

Sans pression?

Exactement. Je me souviens des jeunes que nous avions accompagnés à Nevers, il y a quelques années. Eux y avaient été très sensibles. À Guines, même si nous allons affronter des équipes aux schémas de jeu certainement plus élaborés, nous devrons faire abstraction du contexte, de l'éloignement ... En ce qui me concerne, je n'ai jamais eu l'impression de jouer ma vie sur un boulodrome. Je suis même resté près de quinze ans sans jouer. Et je ne me vois pas passer une nuit blanche devant l'ordinateur pour prendre connaissance du tirage au sort. Christian Fazzino est sur les rangs,son vécu est incomparablement supérieur au nôtre, mais le nom ne fait pas tout.

Celui de la Boule du Cagire l'est de plus en plus au fur et à mesure des performances qui s'accumulent?

Je suis bien placé pour vous répondre par l'affirmative pour en avoir été le président! Nous nous reconnaissons tous dans des valeurs de convivialité, la simplicité, ce qui fait que les recrues s'intègrent rapidement car l'adhésion au projet est d'autant plus forte que l'état d'esprit est sain.

Tireur de tête et septuagénaire, cela n'est pas incompatible ?

J'ai toujours fait en sorte d'avoir la meilleure hygiène de vie possible. Après, dans la vie de tous les jours comme sur les terrains de sport, il faut une part de chance. Je le précise en toute modestie, le score de la finale est flatteur car les Muretains ont perdu quelques boules importantes alors que leur niveau de jeu global est excellent.

Recueilli par Philippe Alary

Tag(s) : #Haute-Garonne, #Vétérans, #Championnats des Clubs

Partager cet article

Repost0