Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA GAGNE A TOUT PRIX

LA GAGNE A TOUT PRIX »
Bonjour, chers lecteurs.
Je vous présente aujourd’hui une contribution au sujet de la composition de certaines équipes.
Je veux témoigner aujourd’hui d’une réflexion souvent entendue:
« Ce type gagne parce qu’il est toujours bien équipé ».

On sent dans cette affirmation un rien de rancœur et peut-être un peu d’envie.
Qui peut affirmer ne jamais avoir prononcé ces mots?
Je garderai toujours en tête les dires d’un des anciens qui a contribué me faire découvrir le jeu.
Il me disait avec beaucoup de conviction:
« Frédéric, gagne déjà avec ton bras avant d'aller solliciter des joueurs reconnus pour leur niveau ».
Il avait raison. Je reste persuadé qu’il faut déjà être en mesure de gagner des concours départementaux en étant le moteur de son équipe, avant de vouloir évoluer avec des joueurs émérites.
On ne manquera pas d’être remarqué pour ses aptitudes et on pourra espérer intégrer une formation plus solide.
Mais si l'opportunité se présente, il faudra prouver sa capacité à tenir sa place et être capable de hausser son niveau de jeu.
Evoluer avec un joueur très moyen et « faire le mille »est à la portée de n’importe quel type un tant soit peu adroit.
C’est une autre difficulté que d’intégrer une équipe qui tourne avec
une bonne moyenne de jeu. Il faudra être en mesure de suivre les autres et c’est alors une toute autre affaire.
Certains s'y casseront les dents et n'y parviendront jamais.
La confiance en prendra un coup, mais c'est ainsi que l'on fait ses armes et que l'on prend conscience de ses aptitudes.
Il se peut que l’on ait voulu passé trop vite un cap.
C’est pourquoi, il faut s'armer de patience.

Évoluer avec un joueur très moyen et « faire le mille » est à la portée de n’importe quel type un tant soit peu adroit. Personne n'ignore qu'il est plus facile de s'exprimer, voir de se sublimer avec un joueur que l'on domine « de la tête et des épaules ».

Vous remarquerez qu’un grand nombre de pratiquants préfèrent de loin être le « cacou » de leur équipe afin de se mettre en valeur, quitte à écraser leurs partenaires.

L'histoire de la pétanque est riche de formations dans lesquelles l'un des coéquipiers possédait une adresse bien moindre que celle de ses comparses. Alors on pouvait entendre sur les jeux :
« Mais que fait ce gugusse avec ses deux phénomènes ».
Allez, allez !! Avouons-le !! Qui ne l’a pas dit au moins une fois !!

Ces joueurs envieux doivent bien comprendre que l'adresse d'un joueur ne représente qu'une part de la réussite à la Pétanque.
Ce joueur possède souvent dans sa besace des armes redoutables pour conduire son équipe à la victoire.
- Son expérience du jeu.
- Son sens aigu de l'observation.
- Sa finesse tactique.
- Sa sérénité
- Sa capacité à faire évoluer ses partenaires à leurs meilleurs niveaux et à faire qu’ils se transcendent dans les moments cruciaux.
Si vous êtes un brin observateur, vous repérerez vite le joueur qui mène la barque. Ce joueur tant recherché par les grandes formations que l'on nomme le meneur de jeu ou le meneur de bouchon.

En conclusion vous ne verrez jamais deux joueurs émérites s'encombrer d'un coéquipier qui ne leur apporte rien.
Si vous avez l'occasion de voir un joueur maladroit évoluer avec deux champions émérites, alors il s’agit surement de ce que l’on nomme dans notre jargon : « Un payeur ».

Retrouvez-moi dans : « PÉTANQUE, quand tu nous tiens ! », sur : http://www.blogpetanque.com/passiondujeu/
Mes amitiés sportives.
Frédéric NACHIN

Petanque-Avenir Ce site vise à faire découvrir et à promotionner la Pétanque en tant que sport. Il sera aussi je l'espère un lieu d'échange entre ces membres. Avec mes amitiés sportives, Frédéric. www.blogpetanque.com

Petanque-Avenir Ce site vise à faire découvrir et à promotionner la Pétanque en tant que sport. Il sera aussi je l'espère un lieu d'échange entre ces membres. Avec mes amitiés sportives, Frédéric. www.blogpetanque.com

Partager cet article

Repost 0