Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Joël Marchandise et Coralie Bernard - Valérie Déon
Joël Marchandise et Coralie Bernard - Valérie Déon

Joël Marchandise et Coralie Bernard - Valérie Déon

A l'ouest, rien de nouveau

 

On loue, et à juste titre, la faculté d'adaptation de l'encadrement, sa réactivité devant l'imprévu. L'illustration en a été fournie le week-end dernier du côté de Fenouillet où, entre intempéries et durée des parties - à commencer par le barrage susceptible de rimer avec «orage» - le staff (Guy Voné, Roland Dallier, Bernard Peironne…) a opté pour la reprogrammation au dimanche matin de la fatidique «sortie de poule».

La suite ? Un bon vieux cadrage «des familles», avec dix rescapés pour briguer les cinq sésames qualificatifs pour Montauban, les 30 avril et 1er mai prochains.

Et il faut croire qu'une certaine continuité a prévalu si l'on considère par exemple que deux triplettes de Tournefeuille et une de Colomiers ont tiré leur épingle du jeu. On pense ainsi à Jean-François Satgé, son fils Rémy, et à René Tallandier. On pense également à François Meirelles et à ses colistiers de la Boule Joyeuse.

Par contre, et quand bien même la vérité d'un jour n'est pas forcément celle du lendemain, l'absence de représentants du Grand-Lauragais et des Quatre-Vallées amène à formuler l'hypothèse du renouvellement. Et pour cause, puisque Cyril Saux, Thierry Julia et Eric Lafaysse ne figuraient pas en aussi bonne place que les Castanéens -par exemple- sur les tablettes des pronostiqueurs. On se souvient toutefois que l'an passé, Kevin Ribet et les Aspétois s'étaient frayé un passage jusqu'à Vauvert. Sans diable jaillissant de sa boîte mais avec méthode et talent, les Barthains ont également emprunté le bon chemin.

Avec, dans leur sillage, des Cazériens auxquels tout le monde décernera volontiers la mention «très bien».

En tête de gondole, Patrice Vilanova, joueur émérite et représentatif s'il en est. Coup de projecteur bien mérité Joël Marchandise et Christophe Tartaroli, les néo-Cazériens. Le dernier nommé, faut-il le rappeler, est un adepte du sport boules. De quoi préparer sous les meilleurs aupices la rencontre de Coupe de France prévue ce dimanche à la «base» -comme disent les autochtones- face à Taillebourg.


Carton plein pour Coralie Bernard

Certaines disciplines connaissent le «hat trick» et autres «full house». Dans notre bon vieil hexagone , on parlera plus simplement de carton plein ou de tir groupé. Il en est ainsi de Coralie Bernard, l'ancienne sociétaire de Saint-Alban et de Fenouillet. En se qualifiant aussi bien pour la session en tête-en-tête que pour celle en doublette (aux côtés de Valérie Déon) et triplette féminine (lire notre édition du mercredi 13 avril) , celle qui s'était emparée l'an passé de deux couronnes (doublette et triplette féminine) poursuit sa chavauchée fantastique sur les boulodromes de notre département. Bien en a pris aux dirigeants d'organiser tel ou tel championnat de ligue sur trois journées, car la recrue phare du club de Cazères prendra place sur la grille de départ de la doublette mixte , à Muret, le dimanche 15 mai, avec Joël Marchandise à ses côtés.

Philippe Alary

Tag(s) : #Secteur de Carbonne, #Canton de Cazères

Partager cet article

Repost 0