Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Didier Pouydebat (photographe) et Philippe Alary (journaliste)
Didier Pouydebat (photographe) et Philippe Alary (journaliste)
Didier Pouydebat (photographe) et Philippe Alary (journaliste)
Didier Pouydebat (photographe) et Philippe Alary (journaliste)
Didier Pouydebat (photographe) et Philippe Alary (journaliste)

Didier Pouydebat (photographe) et Philippe Alary (journaliste)

Didier Pouydebat et Philippe Alary: le tandem photographe et journaliste de la Dépêche du Midi, qui chaque mercredi, grâce au partenariat avec le Comité Départemental 31, vous permet d'avoir les dernières nouvelles du mundillo de la pétanque haut-garonnaise.

Certes, tous les clubs de la Haute-Garonne ne passent pas forcément par la plume ou l'objectif de ces deux journalistes renommés. Pour cela il faut , à moment donné, avoir accompli un "exploit", une démarche hors du commun qui mérite l'attention de tous.

Bien sûr que chaque club, chaque dirigeant, chaque joueur mérite d'avoir ses actions publiées sur le journal, mais tous les joueurs ne peuvent pas être champions de France, tous les clubs n'organisent pas de grandes manifestations que ce soient les championnats de France, de Ligue ou départementaux, tous les dirigeants n'ont pas la trempe, le grain de folie, l'ambition d'organiser des nationaux, supra ou internationaux. Alors pour tout cela c'est vrai qu'il faut le recul, l'expérience, l'esprit de synthèse d'un grand journaliste comme Philippe Alary pour mettre en valeur évènements, joueurs ou dirigeants hors du commun.

Pour tous les autres, il reste les correspondants locaux! qui eux aussi ont leur mérite. Car un correspondant local doit savoir tout faire.... tout connaitre.... parler du "par 6" au golf .. annoncer le poids du pack de l'équipe de rugby locale... faire la distinction pour la fin de la guerre d'Algérie entre le 19 mars 62 et le 5 décembre sous peine de fâcheries... ménager nos chers élus... etc... etc...

Mais en ce 24 décembre c'est un petit hommage que je souhaitais rendre au tandem Alary - Pouydebat.

En majeure partie les présidents de clubs sont sensibles aux articles, informations qui sont faites par les journalistes ou correspondants, sur la pétanque. Certains le font savoir haut et fort et au nom de mes collègues je les en remercie.

Certains se plaignent, car sur leur canton "il n'y a rien" sur la pétanque! Que faire? ! être correspondant, je l'ai déjà dit ailleurs sur ce site, c'est un sacerdoce :) , on ne fait pas ça pour gagner de l'argent! Alors il est difficile d'en vouloir à tel ou tel correspondant s'il ne veut pas couvrir tel ou telle manifestation. Si c'est le cas , le mieux c'est de faire un compte-rendu, avec des photos (en jpeg et de bonne qualité) et d'envoyer le tout à votre correspondant local, ou à la rédaction du journal ou à moi (si vous voulez que ce soit moi qui le diffuse). Et en principe il n'y a pas de raison pour que ce ne soit pas publié!

Tag(s) : #Haute-Garonne

Partager cet article

Repost 0