Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Boules - International d'espalion

La demi-finale de l'International en triplettes entre Foyot (et Durk) et Quintais restera gravée dans les mémoires (DR).

La demi-finale de l'International en triplettes entre Foyot (et Durk) et Quintais restera gravée dans les mémoires (DR).

 

Un International en triplettes seniors (record !) et un National en doublettes seniors qui affichent complet avec 512 triplettes, 137 triplettes à l'International féminin, 297 au National en triplettes mixtes (record aussi !), 10 nations représentées, un carré d'honneur pris d'assaut dimanche pour assister à la demi-finale constellée d'étoiles et débordant de suspense (13 à 12) entre Foyot, Helfrick et Durk, d'une part, et Quintais, Suchaud et Lucien, d'autre part, et plus encore, toujours dimanche, mais en soirée, la grande foule pour vibrer à la finale d'anthologie entre Foyot et le trio composé des Lotois Gasparini-Da Cunha (pas une boule perdue !) et du Niçois N'Guyen Van (il loupa la gagne !) : de l'avis général, Espalion 2015 est à classer parmi les millésimes d'exception. «On a franchi un nouveau cap», confie le président Robert Costes.

Espalion n'est plus «le sympathique» (sic) et qu'une rapide mise en bouche avant Millau, c'est devenu une grande épreuve à part entière (à ranger dans le Top 8), le canter idéal avant le grand pèlerinage de La Mecque de la pétanque. Que Robert Costes et ses «lieutenants» Patrick Martel, Yves Berroche et autre Anthony Daudé entendent améliorer dès l'an prochain.

à défaut de garantir le grand soleil qu'ils ne peuvent qu'appeler de leurs vœux, ils ont déjà couché quelques idées pour remédier à de rares imperfections. Notamment celle de mettre la dotation au diapason d'un National en triplettes mixtes au succès croissant.

«Une chose est certaine, souligne Robert Costes, on n'élargira pas nos jauges.» 512 restera la participation maximale pour l'International en triplettes seniors et le National en doublettes seniors.

Plateau


Les grands enseignements de 2015

Hormis Lacroix, Loy, Choupay, Molinas, Rizzi, tout le gotha était là. Si bien qu'Espalion a présenté cette année un des quatre plus prestigieux plateaux (derrière Millau, Nice et La Marseillaise). Idem chez ces dames.

Les temps forts

Foyot qui remporte un Top 8 en présence de presque tous les «gros» : depuis combien de temps «Le Grand» n'avait pas signé pareille performance ? Après deux ultimes parties à l'arraché, certes, mais surtout après un succès sur Quintais en demi-finales, le bourreau des tenants du titre Dylan Rocher-Fournié-Robineau.

Fazzino qui n'apparaît pas en 32es de finale des deux épreuves majeures : depuis quand cette mésaventure n'était pas survenue lors d'un même concours à l'inaltérable Montluçonnais ?

Angélique Papon battue d'entrée, les espoirs françaises vainqueurs sans coup férir de l'International féminin, la toute récente championne de France en doublettes mixtes, la Lyonnaise Vanessa Denaud, lauréate du triplette mixte aux dépens de Dylan Rocher et Philippe Quintais flanqués de Stéphanie Gomes dont l'époux lui avait offert ces deux «galactiques partenaires» en guise de cadeau d'anniversaire.

Les Aveyronnais

Dix jours après le succès de la Creisselloise Aurélie Bories dans le tête-à-tête féminin de Carmaux, son partenaire de club Maxime Vanel (finaliste cette année à Sète avec Jean-Pierre Mas et… Jérémy Leroch) et l'excellent Saint-Affricain Mathieu Cadenet ont accompli une perf en atteignant, avec… le Lyonnais Jérémy Leroch, les demi-finales de l'International triplettes.

Avec la présence en quarts de finale du doublette des expérimentés Nicolas Salerno et Diego Diaz (Espalion, Salles-Courbatiers), il y a longtemps que les Aveyronnais n'avaient pas été à pareille fête dans «un majeur».


Le tableau d'honneur

International triplettes, vainqueurs : Jean-Marc Foyot, Chris Helfrick, Maison Durk (Loubeyrat, 63) ; finalistes : Mathieu Gasparini, Sébastien Da Cunha, Laurent N'Guyen Van (Gourdon, Nice).

National doublettes, vainqueurs : Arsène Rasamoelison, Jean-Jacques Razakandrainy (Madagascar) ; finalistes : Jérôme Loubic, Alain Réal (Francescas, Lot-et-Garonne).

Triplettes mixtes, vainqueurs : Vanessa Denaud, Christophe Deslys, Méderic Verzeaux (Lyon, Bourbon-Lancy) ; finalistes : Sophie Gomes, Philippe Quintais, Dylan Rocher (Saint-Alban-sur-Limagnole Lozère, Dreux, Draguignan).

Féminines, International triplettes, vainqueurs : Alison Rodriguez, Cindy Peyrot, Anaïs Lapoutge (France Espoirs ; Cournon-d'Auvergne, Saint-Martory-Saliès) ; finalistes : Léa Escoda, Angélique Zandrini, Agnès Viens (Bagnols-sur-Cèze, Nyons, Nice).

C. D.

Tag(s) : #Grands concours Masters

Partager cet article

Repost0