Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et après eux, le déluge !

,

Boules - A la une.

Jean Garcia, Georges Moro et  Daniel Azaïs  ont fait de la résistance, samedi dernier, sous un ciel de Provence pas toujours clément /Photo DDM,  Didier Pouydebat.

Jean Garcia, Georges Moro et Daniel Azaïs ont fait de la résistance, samedi dernier, sous un ciel de Provence pas toujours clément /Photo DDM, Didier Pouydebat.

 

Les Bruguiérois ont bien failli passer entre les gouttes, samedi dernier, à Saint-Cannat (13), lors du championnat de France consacré aux sexagénaires et plus.

Les vétérans, des flegmatiques adeptes d'une pétanque uniquement basée sur de la reprise point par point, durée interminable des parties à la clé ? N'allez pas, surtout pas, dire cela à tous ceux qui étaient présents lors du lever de rideau effectué non loin d'Aix-en-Provence, le week-end dernier ! On gardera ainsi longtemps en mémoire l'image des Bourbonnais champions de France en titre foudroyés, à la vitesse de l'éclair cela va de soi (13-2), par trois «clients» de Seine-et-Marne littéralement déchaînés, en seizième de finale.

Un stade de la compétition atteint par des «papys» de Bruguières déterminés à prolonger la belle aventure le plus longtemps possible. Seuls, qui plus est. Hé oui, au grand dam de ceux qui misaient plutôt sur eux du fait d'un surcroît d'expérience, les Columérins n'ont pas attendu les trombes d'eau de l'après-midi pour faire naufrage. Sans que la tentative désespérée du maître-nageur sauveteur de service (Michel Ferrand a pris le tir dans le money time du barrage opposant les protégés de Martine Cazac aux Nantais) ne change quoique ce soit.

Le barrage, moment choisi par Georges Moro, Daniel Azaïs et Jean Garcia pour une première plongée en profondeur. Plus fort encore, les Bruguiérois vont gagner le grand large en envoyant par le fond (13-1) des Amnévillois qui cherchent encore le mode d'emploi. Mais de l'Hers au Cap Horn que constitue cette fameuse partie dont le gain permet de revenir le lendemain, il y avait encore un abîme impossible à combler. Bien que nettement défaits (13-4) par leurs rivaux de Seine-Maritime, les vice-champions 2015 copilotés par Christine Blancal et Damien Fournes ont quitté la scène la tête bien haute. Avec la satisfaction du devoir accompli.

Prochain rendez-vous pas plus tard que vendredi, à Vauvert, mais sur les longues distances chères aux provençalistes. De là à dire que parapluies et autres radeaux de sauvetage sont d'ores et déjà de sortie…


Les pieds dans le rond

Coupe de france >Le Fousseret signe l'exploit. En disposant du favori columérin vendredi dernier (16-15), l'équipe du président Patrick Cester a composté son billet pour le deuxième tour de la Coupe de France.

france 2017 >Cap sur le Mont-Saint-Michel?. Rien n'est encore officiel, mais la piste du mythique site normand a été évoquée avec insistance pour ce qui est de l'organisation de l'épreuve reine en triplette masculine, dans deux ans.

vétérans >Une sanction exemplaire. Pour avoir organisé sa session qualificative selon la formule «open» formellement proscrite par le réglement, la ligue de Franche-Comté a été à l'origine de la disqualification de son équipe, absente des débats lors du championnat vétérans. À méditer…

Philippe Alary

Tag(s) : #Vétérans, #Haute-Garonne, #Championnats Ligue et France 2011 2012

Partager cet article

Repost0