Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le parcours du combattant

 

Le succès arraché au forceps en demi-finale  par Eric Ladoux, Frédéric Abruzzo et Philippe Michel (Castanet)   restera comme l'un des moments forts de cet épisode  columérin./Photo DDM, Didier Pouydebat.

Le succès arraché au forceps en demi-finale par Eric Ladoux, Frédéric Abruzzo et Philippe Michel (Castanet) restera comme l'un des moments forts de cet épisode columérin./Photo DDM, Didier Pouydebat.

 

Les Castanéens Eric Ladoux, Philippe Michel et Frédéric Abruzzo se sont emparés de la couronne départementale mise en jeu sur les longues distances le week-end dernier, à Colomiers.

À quoi tient un couronnement, à quoi tient une participation à un championnat de France ? Parfois, à pas grand-chose. «Des détails» comme le répètent à l'envi, quitte à susciter l'exaspération, les entraîneurs de rugby «nouvelle génération» et, surtout, en panne d'inspiration. Ainsi, les grandissimes favoris Castanéens, un moment menés au score (11-7, puis 12-11), ont cru voir les fantômes de La Tour du Crieu les envelopper à nouveau de leurs voiles menaçants. Et oui, comme annoncé dans ces mêmes colonnes, le Raphaël-Parc a bien été à la hauteur de l'événement. Il a suffi d'une mène de gagne mal négociée pour que le ciel tombe sur la tête des frères Schmitt et de José Mucci. Devancés sur le fil du rasoir, les Toulousains n'ont jamais pu se remettre du coup de massue infligé par Éric Ladoux, Philippe Michel et Frédéric Abruzzo, les tenants intenables comme on le disait naguère à propos du traiteur intraitable.

Tournefeuille du naufrage au sauvetage

Ainsi, lors du barrage d'appui, leur dispositif s'est de nouveau fissuré sous les assauts de Tournefeuillais qui s'étaient retrouvés vite noyés lors de l'autre demi-finale. C'est peu dire en effet si Jean-Noël Banzet, Jérôme Hourliac et Maxime Peral n'ont guère eu le temps de souffrir face à ce qu'il faut bien considérer comme la révélation de cette session columérine : Fabien Andrieu, Kevin Ribet et Jean-Jacques Maurice. Les Commingeois iront donc à Vauvert les 19, 20 et 21 juin prochains représenter le CD 31 au même titre que leurs brillants vainqueurs. Même topo pour Jean-Noël Banzet (le lauréat du tête-à-tête 2013) et ses associés qui honorent en quelque sorte la tradition provençaliste sur les bords du Touch. Rendez-vous pour la plupart des recalés, d'abord à Fenouillet, puis à Cazères pour vérifier si les feux de l'été sont toujours allumés. Sait-on jamais…

Philippe Alary

Tag(s) : #Provençal, #Haute-Garonne, #Championnats Haute-Garonne, #Championnats de Ligue et France

Partager cet article

Repost0