Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

,

Boules -

Les huit champions de la Boule d'Or qui défendront les chances gaillacoises à Alès les 20 et 21 mars. En médaillon, le président Jean-Pierre Buffel, qui est aussi le manager de l'équipe./Photo DDM

Les huit champions de la Boule d'Or qui défendront les chances gaillacoises à Alès les 20 et 21 mars. En médaillon, le président Jean-Pierre Buffel, qui est aussi le manager de l'équipe./Photo DDM

 

La qualification à Rumilly est encore dans les têtes. Jean-Pierre Buffel, le président de la Boule d'Or, revient su l'exploit de ses joueurs .»Il a fallu arriver jusqu'au triplettes pour décrocher la timbale. Il nous fallait en gagner une. Contre Magland, le club local, on savait que ce serait très dur. Ils jouaient à domicile, avec tous leurs supporters qui faisaient du bruit. Il fallait être très fort mentalement». Après les tête-à-tête, les deux équipes étaient à égalité. La Boule d'Or prenait l'avantage en doublettes, mais les parties en triplettes avaient mal commencé. «On était menés dans les deux cadres 0-6. Heureusement, la triplette mixte gagne 13 - 11». Aurore Vaur, Mickaël Espade et Kevin Ghrifa ont hissé la Boule d'Or dans le Grand Huit, le tournoi des huit meilleurs clubs français. La confrontation finale aura lieu à Alès, les 20 et 21 mars prochains. LES HUIT MEILLEURS CLUBS DE FRANCE : Les gaillacois ne partiront pas favoris. Les Canuts de Lyon, Draguignan avec le prodige Dylan Rocher, champion du monde, et Metz, champion sortant avec ses pointures majuscules Lozano, Machnik, Hureau et Weibel, sont a priori intouchables. Saint Claude (Jura), Pouru-Saint-Rémy (Ardennes), Bourbon Lancy (Saône et Loire) et Vitrolles (Bouches du Rhône) sont peut-être plus abordables. «On jouera sans pression, puisqu'on n'a rien à perdre, mais on disputera toutes nos chances» prédit Jean-Pierre Buffel. Une fois dans le huit majeur, tous espèrent grimper encore quelques marches vers un podium. Aurore Vaur, Sabine Graviou, Charles Brun, Mickaël Espade, Ludovic Massoutier, Nicolas Lovatel, Kevin Ghrifa et Sonny Prud'homme n'ont peur de personne. Ils se préparent comme d'ordinaire, en jouant le plus souvent possible. «Cette équipe n'a pas de leader. Son leader, c'est le groupe et l'envie» résume le président. Deux valeurs sûres qui ont déjà renversé les montagnes.

La Dépêche du Midi

Tag(s) : #Coupe de France, #Midi-Pyrénées

Partager cet article

Repost0